Étiquettes

, , , , , , , , , , , , ,

Synopsis : 18463173

Uter Pendragon reçoit de Merlin l’Enchanteur l’épée mythique Excalibur. A la mort d’Uter, l’épée reste figée dans une stèle de granit. Seul le jeune Arthur, fils illégitime d’Uter parvient à brandir l’épée Excalibur et devient par ce geste le roi d’Angleterre. Quelques années plus tard, il épouse Guenièvre et réunit les Chevaliers de la Table Ronde. Mais sa demi-soeur, la méchante Morgane, parvient à avoir un fils d’Arthur qui va le pousser à sa perte…

Avis :

Continuons notre quête cinématographique avec e film de John Boorman. Excalibur est sans conteste le film le plus « féérique » de la sélection et pourtant, c’est celui qui retrace au mieux la légende arthurienne avec la quête du Graal.

Tout le classicisme anglais se retrouve dans ce film. Limpidité et fluidité sont les vertus de cette mise en scène. Malgré ses 35 ans, l’œuvre de John Boorman a atteint la perfection dans ses plans et dans ses décors. Si certains trouvent le film kitsch à cause des costumes et du jeu quelque peu surfait des acteurs, alors qu’ils déclament. Excalibur n’est pas un simple film mais du théâtre qui a été capturé sur pellicule. On on plonge dans cette épopée moyenâgeuse avec émerveillement et la a musique de Car Orff vous donne la chaire de poule et semble avoir été composée pour Excalibur.

Vous avez compris que le film de Boorman est un chef-d’œuvre incontournable qu’il faut avoir vu une fois dans sa vie. On joue clairement entre la poésie, le mythe, la mélancolie et à l’inverse du savoir-faire hollywoodien, on est dans cette discipline toute britannique. La justesse de la mise en scène et les scènes d’action très concentrées nous donnent un point de vue théâtral.

Le trio Nicol Williamson, Nigel Terry et Helen Mirren nous offre l’une des plus performance qu’il m’a été donné de voir. Williamson, le Merlin de Boorman passe par toute une série d’émotions comme la joie, l’amour, l’humour, la sagesse, … On suit l’évolution de Nigel Terry en roi Arthur. On va de l’adolescent au roi qui libère la Bretagne. La fée Morgane est interprété par la magnifique Helen Miren. Lorsqu’on la voit, on perçoit cette classe et ce détachement que les acteurs britanniques. Ce style donne profondeur et psychologie au personnage. On pourrait parler des autres acteurs comme Paul Geoffrey en Perceval ou Robbert Addie en Mordred.

Kitsch pour les uns. Véritable quête initiatique pour les autres. Excalibur reste un film majeur qui ne laisse pas indifférent. Une épopée médiévale riche en symboles mettant en scène l’ensemble des événements majeurs de la légende arthurienne.

Publicités