Étiquettes

, , , , , , , , , , ,

Kabbaliste de Prague, T1Description de l’ouvrage :

Le pouvoir de créer implique aussi celui de détruire…

À la fin du XVIe siècle, dans le ghetto de Prague, le rabbin Maharal, le plus grand kabbaliste de tous les temps, connait le moyen de protéger son peuple des pogroms qui ravagent l’Europe centrale. Dieu lui a donné la capacité de façonner par le verbe un être de boue à la force illimitée : le Golem. Mais l’érudit hésite encore, car il imagine bien les conséquences qu’un tel pouvoir implique…

Dans Le Kabbaliste de Prague, Marek Halter avait ressuscité en roman ce mythe fondateur du folklore juif d’Europe centrale. Avec cette adaptation en bande dessinée, Makyo et Luca Raimondo donnent vie en images à cette légende et cette créature, inspiratrices d’un nombre incalculable de figures de l’imaginaire moderne – Frankenstein pour ne citer qu’elle.

En quelques mots :

Cette BD est l’adaptation graphique du roman éponyme de Marek Halter et elle vous invite à vous plonger au cœur de la communauté juive de l’Europe centrale au milieu du XVIème et XVIIème siècle. Si vous êtes comme moi et que vous ne connaissez pas le roman, il est difficile de pouvoir comparer les deux. Par contre, en tant qu’amateur de BD, il sera plus facile d’apporter un avis et peut-être de susciter l’envie de lire l’œuvre originale mais avant de se lancer dans une future et probable lecture, je pense attendre le tome 2.

Si l’adaptation en BD « résume » l’œuvre originale, cette plongée dans le ghetto juif de Prague demande tout de même une certaine connaissance du Judaïsme, car il y a des termes que l’on a déjà vu et entendu à la télévision, à la radio ou via d’autres médias mais qui reste nébuleux pour le commun des mortels. Je me doute qu’après lecture de ces quelques lignes vous n’ayez plus envie de lire mais le meilleur est à venir !

David Gans est rabbin à Prague. Il a voué sa vie à l’étude de sa religion. L’histoire débute au soir de sa vie et il se souvient des grands évènements qui ont jonché sa vie.  Deux amis qui ont suivi le même cursus, Jacob Horrowitz et Isaac Cohen lui parlent d’une merveilleuse nouvelle, leurs femmes respectives vont avoir un enfant chacune. En moins de deux ans, un garçon et une fille viennent au monde et à l’âge adulte, les jeunes gens s’uniront. Une union qui semble profitable aux familles Horrowitz et Cohen, mais pour David Gans, cette union pourrait être périlleuse.

Sur le papier, le cadre est captivant mais la mise en place est un rien trop longue. Il faut peut-être ça pour définir les contours du second tome car la plongée dans la communauté juive, les avancées scientifiques majeures et l’obscurantisme religieux de l’Eglise, plus un tour d’Europe, David Gans tente de nous montrer que la kabbale est capable de faire bon ménage avec la science et que les points communs sont beaucoup plus proches qu’on ne le pense.

Érudition, savoir, sagesse, religion et amour sont les mots-clés de ce premier volume. Il manque malheureusement un peu d’action mais je ne crois pas que cela soit le genre de l’auteur. Ce petit manque est compensé par un univers fourni qui devrait plaire au plus grand nombre. D’ailleurs, il faudra que je me penche sur le roman et établir une liste des points communs et des différences. J’espère que l’adaptation est fidèle à l’œuvre originale. Pour le scénario, c’est Pierre Makyo qui nous fait découvrir la vie de la communauté juive dans la Bohème du 17ème siècle.

Un scénario riche voire dense, car oui, on sent les coupures dans le découpage scénaristique, la partie dessin est confié à Luca Raimondi. Celui-ci nous livre un dessin réaliste qui se marie parfaitement avec l’histoire. La mise en couleurs est l’œuvre d’Antoine Quaresma.

En bref, que faut-il retenir ? Album bien foutu, histoire un peu longue à mettre en place mais on a hâte de lire la suite et de voir le côté ésotérique et la création du golem, cette créature mythique qui sensé protéger la communauté juive.

À suivre …

Biblio :

HALTER, Marek. MAKYO, Pierre. RAIMONDO, Luca. QUARESMA, Antoine. Le Kabbaliste de Prague. Paris : Glénat, 2016. 56 p. (Le Kabbaliste de Prague ; 1). ISBN 978-2-3440-0557-6

Publicités