La chute : Les derniers jours de Robespierre

Quatrième de couv’ :

Juillet 1794. Thermidor an II. Idole encensée du club des Jacobins, orateur acclamé de la Convention, inspirateur du redoutable Comité de salut public, Robespierre est à l’apogée de son pouvoir. En deux ans, il a tout conquis ; en trois jours, il va tout perdre.

Avec tout le talent narratif qui l’a rendu célèbre, Jacques Ravenne raconte la chute d’un homme et la fin d’un régime dans un récit à suspense où, à chaque page, la réalité dépasse la fiction.

Le roman vrai du crépuscule de la révolution.

En quelques mots :

L’année 2020 sera une très riche pour Jacques Ravenne. En janvier, « La Chute » dont je vais vous en parler d’ici quelques lignes. En mai, la conclusion du Cycle du Soleil Noir avec « La relique du chaos » et finalement en aôut, le « Dictionnaire amoureux de la Révolution française ». Avant la lecture de ce roman, je me suis dit que celui-ci allait faire écho au roman d’Henri Lœvenbruck, « Le Loup des Cordeliers » dont je vous ai parlé fin de l’année 2019. Puis après le roman sur Sade, on reste dans un univers connecté que Jacques Ravenne aime nous faire explorer.

À la fin du mois de juillet 1794 ou entre le 8 et le 10 thermidor, la Terreur connaît ses derniers jours. La population est terrifiée et meurt de faim. La guillotine fonctionne à plein régime, la France est une véritable poudrière et l’Incorruptible n’a pas parlé depuis des semaines. Le peuple tremble car tout le monde est suspendu aux lèvres du député d’Arras. Il est l’homme qui fait peur aux Grands, d’ailleurs à la page 83, Jacques Ravenne fait parler François Hanriot et décrit la personnalité de Robespierre comme ceci : (…) Il se souvenait où il avait aperçu pour la première fois, petit député d’Arras au corps frêle et à la voix pâle. Jamais, il n’aurait parié un sou sur lui. Or, en moins de quatre ans, il avait mis une royauté à terre, ses adversaires à la fosse et, après avoir tout détruit, venait de créer un dieu dont il s’était érigé le grand prêtre (…).

Après tout qui peut dire qu’il connaît Robespierre ? Entre amis et ennemis, Jacques Ravenne met en scène les grandes figures de la Révolution française, Tallien, Barras, Fouquier-Tinville, Saint-Just et tant d’autres sans compter sur les illustres inconnus. Tour à tour, le lecteur devient spectateur, on tremble page après page pour l’avenir de chaque personnage. Alors oui ! Tremblez pauvres hères, tremblez devant la plume de Jacques Ravenne. En mettant avant tous ces noms plus ou moins connus, il nous dépeint une partie de l’histoire de France. Une histoire de France que personne ne connaît par cœur. Un terreau fertile pour les auteurs. À travers les différents personnages qui agissent comme un miroir, Jacques Ravenne nous dépeint un portrait de Robespierre. Nous sommes perdus dans les arcanes de ses pensées, de ses ambitions, de ses choix politiques, de ses choix philosophiques et d’ailleurs, je m’attarderai quelque peu sur le culte de l’Être suprême.

Le culte de l'Être suprême des montagnards déistes (printemps / été 1794) est un ensemble d'évènements et de fêtes civiques et religieuses.Ce culte est une émanation du théophilanthropisme qui est établi sur deux idées principales : la croyance en Dieu et l'amour du prochain. Ce culte s'est rapidement propagé dans un climat d'insécurité. Il marque la rupture avec la déchristianisation qui a accompagné la Révolution française. Robespierre veut mettre un terme à l'athéisme des révolutionnaires et unifier les Français autour d'un culte commun tout en renforçant la mainmise de l'État sur la religion. La référence à l'Être suprême se veut plus explicite dans la Déclaration des droits de l'Homme et du citoyen de 1789 : "L'Assemblée nationale reconnaît et déclare, en présence et sous les auspices de l'Être suprême, les droits suivants de l'homme et du citoyen".

Le roman se veut comme une espèce de profil psychologique de Maximilien de Robespierre. Le culte de la personne est à son paroxysme. On y découvre un homme qui avait le pouvoir de vie ou de mort. D’ailleurs tous les hommes de pouvoirs attirent de nombreux ennemis et se font quelques « amis » et Robespierre ne fait pas exception à la règle. Il me semble avoir compté une petite vingtaine de personnages qui gravitent autour de Robespierre. Jacques Ravenne nous présente un roman qui se veut être un parfait mélange entre le roman historique, bien évidemment, le roman psychologique, le thriller et le roman politique. Plus haut, je vous ai dit que chaque personnage qui gravite autour de Robespierre est comme un miroir qui reflète un aspect de sa personnalité et soulève quelques questions : « Est-ce que la chute de Robespierre était-elle prévisible ? » « Est-ce qu’il l’a vu venir ? » « A-t-il tout fait pour en finir avec sa propre existence ? » « A-t-il était dépassé par ses idées ? » Bref, on se pose beaucoup de questions autour de celui qui a bouleversé la France.

En conclusion, Jacques Ravenne nous a servi un roman puissant autour d’un personnage que l’on pense connaître et qui reste méconnu. Il me semble qu’il y ait l’une ou l’autre facilité scénaristique. Un ami qui a lu le roman m’a parlé de Condorcet et que les informations étaient erronées. N’ayant pas retenu, je pense qu’il s’agit d’un effet de style pour ménager le suspens. Gardons à l’esprit qu’il s’agit d’un roman et que notre ami est un véritable conteur. Faut-il encore le dire ? Maintenant, fixons rendez-vous au 13 mai à Jacques Ravenne et à son complice, Eric Giacometti pour La relique du chaos.

Biblio :

RAVENNE, Jacques. La chute : Les derniers jours de Robespierre. Paris : Perrin-Plon, 2020. 239 p. ISBN 978-2-2620-8228-4

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.