Le Loup des Cordeliers

Quatrième de couv’ :

Mai 1789, un vent de révolte souffle sur Paris.

Gabriel Joly, jeune provincial ambitieux, monte à la capitale où il rêve de devenir le plus grand journaliste de son temps. un enquêteur déterminé à faire la lumière sur les mystères de cette période tourmentée.

Son premier défi : démasquer le Loup des Cordeliers, cet étrange justicier qui tient un loup en laisse et, la nuit, commet de sanglants assassinats pour protéger des femmes dans les rues de Paris…

Les investigations de Gabriel Joly le conduisent alors sur la route des grands acteurs de la Révolution qui commence : Danton, Desmoulins, Mirabeau, Robespierre, personnages dont on découvre l’ambition, le caractère, les plans secrets.

Alors que, le 14 juillet, un homme s’échappe discrètement de la Bastille, Gabriel Joly va-t-il découvrir l’identité véritable du Loup des Cordeliers, et mettre au jour l’un des plus grands complots de la Révolution française ?

UN ENQUÊTEUR REDOUTABLE

Une fresque magistrale des premiers jours de la révolution

En quelques mots :

Quelle merveilleuse découverte que le nouveau roman d’Henri Lœvenbruck ! Ce n’est pas la première fois que l’auteur se retrouve ici mais j’étais totalement surpris par le récit et l’écriture. Un vrai coup de bluff car je ne pensais pas écrire cette chronique.

Il faut remonter à l’automne 2013 et Le mystère Fulcanelli, dernière enquête d’Ari Mackenzie pour retrouver l’auteur sur le blog. Entre-temps l’auteur avait sorti chez Flammarion en 2011, « Nous rêvions juste de liberté » et en 2018, « J’irai tuer pour vous ».

Publié chez XO éditions, ce nouvel ouvrage est une plongée au cœur de la Révolution française ! On ne va pas tourner autour du pot, c’est un véritable pur plaisir de lecture. Une immersion totale dans cette époque tumultueuse. Si vous connaissez le travail d’Henri Lœvenbruck, vous savez qu’il sait jouer avec les styles et les époques. Son travail documentaire est tout bonnement énormissime.

Qu’est-ce que ça raconte ? Gabriel Joly, jeune provincial débarque à Paris pour devenir journaliste. Le jeune Joly va créer les bases du journalisme d’investigation. Dans le quartier des Cordeliers, un étrange justicier rôde dans les rues parisiennes. Celui-ci est accompagné d’un animal, … un loup.

Pendant ce temps, au sommet de l’état français, un complot se trame. Le Roi Louis XVI est en mauvaise posture et on suit les manipulations du frère du Roi, le futur Louis XVIII. De la chute de Necker à la prise de la Bastille en passant par la création de l’Assemblée nationale, on retrace les évènements de la grande histoire par le biais de la petite.

Évidemment dans les multiples tentatives de faire tomber le Roi de France, on passe par la case Franc-maçonnerie. Encore aujourd’hui, certains complotistes affirment que la Franc-maçonnerie a joué un rôle majeur dans le développement de la Révolution française. Bien entendu, le but n’étant pas de vous faire une leçon de l’histoire de France ou de la Franc-maçonnerie de cette époque mais bel et bien de susciter l’envie de lire ce roman.

À travers la lecture, j’ai revu bien des références mais la première qui est revenue à l’esprit, c’est la saga Fraternité de la maison Delcourt. Le milieu du journalisme au cœur de la Révolution avec ce besoin viscéral de donner et rapporter des informations correctes.

Revenons à Gabriel Joly. Journaliste intrépide, il est à la recherche de la vérité et garder son objectivité à tout prix, quitte à être malmené. Dans ses aventures, il va rencontrer plusieurs acteurs majeurs de la Révolution. Danton, Robespierre, Desmoulins et bien d’autres. Au-delà des acteurs masculins, Henri Lœvenbruck met en avant les personnages féminins. Anne-Josèphe de Terwagne connu comme Théroigne de Méricourt est l’une des principales protagonistes de la Révolution. On découvrira le personnage de Lorette Printemps qui ne laissera pas indifférent Gabriel et vous, cher lecteur.

Franchement, l’année 2019 se termine en beauté avec ce fabuleux roman MAIS car il y a un mais, il y a un petit sentiment de frustration lorsqu’on ferme le roman. Pourquoi se termine-t-il comme ça ? Combien de temps faudra-t-il attendre pour avoir la suite ? Et surtout que va-t-il arriver à Gabriel ?

Bref si vous voulez passer un agréablement surpris par une aventure humaine et une épopée historique, précipitez-vous chez votre libraire ou profitez des fêtes de fin d’année pour vous le faire offrir. Plaisir lecture à 100 % garanti.

Biblio :

LOEVENBRUCK, Henri. Le Loup des Cordeliers. Paris : XO éditions, 2019. 553 p. ISBN 978-2-84563-875-4

4 réflexions sur “Le Loup des Cordeliers

  1. Ping : LA REVUE HEBDOMADAIRE DU WEB MAÇONNIQUE - GADLU.INFO - Franc-Maçonnerie Web Maçonnique

  2. Ping : 2019 : Les tops et les flops ! – Littérature maçonnique

  3. Ping : Foire du livre de Bruxelles 2020 – Littérature maçonnique

  4. Ping : La chute : Les derniers jours de Robespierre – Littérature maçonnique

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.