Mots-clefs

, , , , , , , , , , , , , , , , , ,

inferno-tom-hanks-felicity-jonesSynopsis :

Dans « Inferno », le célèbre expert en symbologie suit la piste d’indices liés au grand Dante lui-même. Robert Langdon se réveille dans un hôpital italien, frappé d’amnésie, et va devoir collaborer avec le docteur Sienna Brooks pour retrouver la mémoire. Tous deux vont sillonner l’Europe dans une course contre la montre pour déjouer un complot à l’échelle mondiale et empêcher le déchaînement de l’Enfer…

Avis :

C’est un secret pour personne et c’est l’un des évènements cinématographiques de la fin d’année, l’adaptation tant attendue du dernier roman de Dan Brown, Inferno ! Trois ans après la sortie de la version papier et dix après l’adaptation du Da Vinci Code, le duo Ron Howard / Tom Hanks ont repris leur rôle respectif. L’un derrière la caméra et l’autre devant.

Si vous avez de la chance et que vous habitez en Belgique ou à proximité d’un cinéma belge, vous pouvez voir le film depuis ce mercredi. En France, il vous faudra attendre jusqu’au 9 novembre. Dîtes-vous que cela vous laisse trois semaines de plus pour réviser l’œuvre browienne et de faire un tour d’horizon des 10 théories du complot qui ont inspiré Dan Brown.

Si vous avez déjà vu le film, vous pouvez continuer la lecture. Si pas, attention SPOILER ALERT !!!

Le secret d’une bonne adaptation est de pouvoir prendre les grandes lignes d’une histoire et de pouvoir éliminer certains passages sans que le lecteur-spectateur puisse le remarquer. Une adaptation est toujours un pari risqué. Il faut rester fidèle à l’œuvre originale mais aussi pouvoir l’interpréter librement. Avec Inferno, on peut dire ENFIN, l’œuvre a été respectée et elle ne prend pas le lecteur-spectateur pour un imbécile.De toute façon, l’auteur et le réalisateur sont attendus au tournant avec l’échec du Da Vinci Code et le léger mieux avec Anges & Démons.

Dès les premières secondes du film, nous sommes plongés dans cette ambiance de techno-thriller avec une musique new age signée par Hans Zimmer. La prophétie de Bertrand Zobrist, le multimilliardaire et scientifique de génie annonce que la surpopulation est le fléau qui menace le monde et que si nous ne faisons rien, l’humanité disparaîtra d’ici la fin de ce siècle.

Après un réveil douloureux dans un hôpital de Florence, le célèbre professeur de symbologie, Robert Langdon ignore tout ce qu’il s’est passé ces dernières quarante-huit heures. Sa mémoire est défaillante, il a de nombreux flashs apocalyptiques et sa vie est menacée par une mystérieuse jeune femme …

Certes, Tom Hanks alias Robert Langdon subit les évènements. Le héros de Dan Brown est un type assez commun qui a des capacités intellectuelles remarquables mais qui est loin d’être un Indiana Jones. Vite remis sur pied par Felicity Jones alias Sienna Brooks. Le professeur d’Harvard part sur la piste de Dante Alighieri. Une course contre-la-montre est lancée car le virus qui menace l’humanité va être répandu d’ici 24 heures. Le duo Langdon-Brooks est poursuivi par les agents de l’OMS et un certain Christophe Bouchard.

La ligne scénaristique est correctement respectée et les rebondissement sont nombreux.Le rythme est menée tambour battant. La quête ésotérique autour de l’Enfer de Dante. Inferno est la meilleure adaptation browienne à ce jour. Le mélange entre le jeu de piste ésotérique, le cour d’histoire de l’art et le thriller aux enjeux humanitaires. Bien entendu, le tout est composé de scènes complexes.

Au niveau du jeu des acteurs, Tom Hanks comme son personnage subit les évènements mais il a de la ressource. Si au début, Felicty Jones n’était pas mon premier choix, je trouve qu’elle assume très bien le rôle de la fidèle de Zobrist. Par contre, j’aurais bien voulu qu’on s’arrête un peu plus sur son passé et ses problèmes de santé comme il décrit dans le roman. Personnellement, j’aurais bien vu une actrice comme Emily Blunt pour jouer le rôle et celle-ci aurait pu tenir tête à Tom Hanks.

La french touch avec Omar Sy vaut le détour. Le Christophe Bouchard de Ron Howard est un fin limier qui ne renonce pas. Sa fin, quelque peu tragique me semble trop rapide. Irrfan Khan est égal à lui-même, ce second rôle est un joker de luxe. Mon flop pour le casting va pour l’actrice qui interprète le rôle de la tueuse professionnelle, Vayentha. Ana Ularu tente de s’approprier le rôle mais elle n’y arrive pas. Une actrice avec un physique plus athlétique aurait été plus percutante.

Bref, Inferno est le thriller de cette fin d’année. C’est un grand spectacle comme seul Hollywood peut en faire. Un divertissement avec de nombreuses forces mais aussi avec quelques faiblesses. Je suis persuadé, comme pour le Da Vinci Code et Anges & Démons, il faudra attendre les versions longues et autres bonus lors de la sortie en dvd et en blu-ray.

Publicités