Étiquettes

, , , , , , , , , ,

religion-la-t1-tannhauserIl y a des titres que l’on attend avec une certaine impatience et le premier volet de la saga « La Religion » fait partie de ces titres ! Je vous ai déjà parlé de cette adaptation de l’ouvrage Tim Willocks et aujourd’hui, je vous présente la première de couverture.

Une couverture tout simplement superbe ! Composée de deux éléments distincts. Tout d’abord le portrait du héros, Mattias Tannhauser. On ressent toute la colère du célèbre mercenaire et il semble sortir de la couverture. Dessous, la scène d’une bataille où catholiques et musulmans s’affrontent.

Le mélange de couleurs chaudes, les flammes qui envahissent la couverture et cette scène de bataille nous promet un album d’une facture exceptionnelle !

De quoi ça parle ?

« La Religion », c’est le nom que se donne l’ordre des Hospitaliers, mais c’est aussi la bannière sous laquelle se rallie parfois la folie des hommes. En 1565, claustrés sur leur petit archipel au sud de la Sicile, les chevaliers de Malte s’apprêtent à recevoir les furieux assauts de l’armée ottomane. À un contre cinq, les chrétiens tiennent le siège au prix de combats effroyables. Un déchaînement de violence dans lequel se trouve entraîné Mattias Tannhauser, un ancien janissaire qui a connu les deux camps. Pour les beaux yeux de la comtesse Carla La Penautier, le trafiquant d’armes et d’opium embarque pour l’enfer…

Pour se donner l’eau à la bouche, que pouvons-nous attendre pour ce premier volet ? Voici mes pistes de réflexions !

  • Le siège de Malte en 1565.
  • Le massacre de la famille Tannhauser lors du siège.
  • Le conflit politico-religieux entre chrétiens et musulmans. Un conflit qui va finir dans un bain de sang. Le roman avait cette force de vous faire vivre les batailles. Personnellement, je sentais les giclées de sang couvrir mon visage et j’entendais les hurlements et autres râles des victimes.
  • L’intégration et la formation militaire de Matthias au sein de l’armée ottomane.
  • La relation avec Solimane le Magnifique et le rôle de conseiller militaire.
  • Le dégoût du héros face à la violence et aux divers massacres. Mattias quitte l’armée mais comme il a connu que ça, il devient marchand d’armes.
  • Finalement, la rencontre avec Caria le Penautier qui recherche désespérément son fils.

Reste à attendre jusqu’au 19 octobre prochain pour découvrir ce premier volet !

Biblio :

WILLOCKS, Tim. JACAMON, Luc. LEGRAND, Benjamin. Tannhauser. Bruxelles, Paris : Casterman, 2016. 80 p. (La Religion; 1) ISBN 978-2-203-09348-5

Publicités