Étiquettes

, , , , , , , , , ,

Religion-PR3L’auteur britannique Tim Willocks s’était confié en juin dernier lors de la première édition du Boulevard du polar à Bruxelles sur la suite de la saga Matthias Tannhauser. La grande nouvelle est l’adaptation de son roman à succès, La Religion, premier volet d’une quadrilogie. Ce roman de plus de 900 pages met en scène Matthias Tannhauser, un mercenaire et marchand d’armes et d’épices et d’opium qui se retrouver mêler dans une quête périlleuse où se mêle la politique, l’intégrisme religieux, le sexe à l’époque de Solimane le Magnifique.

Aux crayons, nous retrouvons le dessinateur, Luc Jacamon. Si vous ne le connaissez pas encore, sachez qu’il publie avec le scénariste Matz la série Le tueur. Une série qui est publiée depuis 1998 et qui compte actuellement 13 volumes. Le duo Jacamon-Matz a également publié le diptyque Cyclopes. Ces deux séries sont éditées chez Casterman.

Avec La Religion, c’est un nouveau défi pour le dessinateur car après le genre contemporain et l’anticipation, il passe à l’historique. De plus, il ne travaille pas avec un scénariste mais avec deux ! Tim Willocks, bien évidemment et avec Benjamin Legrand. Si son nom ne vous dit rien, son oeuvre n’est pas inconnue car il a traduit les romans de l’auteur britannique mais aussi les romans de grands noms de la littérature comme John Grisham, Robert Ludlum et Tom Wolfe. Il a publié le célèbre Transperceneige et une dizaine de romans !

Si le roman est un vrai classique du genre historico-religieux, il demande une documentation pointue et à voir les premières épreuves, on peut s’attendre à quelque chose de grandiose de la part du trio. Les éditions Casterman publient le premier tome de cette quadrilogie et je vous avoue que j’ai hâte de voir le résultat. Sur le site de la maison d’édition, on annonce une BD de 80 pages. Un format hors-norme mais qui devrait offrir un maximum de détails. Religion-PR2

Que peut-on souhaiter voir dans ce premier volet ? Voici mes pistes !

  • Le siège de Malte en 1565.
  • Le massacre de la famille Tannhauser lors du siège.
  • Le conflit politico-religieux entre chrétiens et musulmans. Un conflit qui va finir dans un bain de sang. Le roman avait cette force de vous faire vivre les batailles. Personnellement, je sentais les giclées de sang couvrir mon visage et j’entendais les hurlements et autres râles des victimes. Lorsqu’on regarde l’épreuve du dessus, on peut s’attendre à une adaptation fidèle.
  • L’intégration et la formation militaire de Matthias au sein de l’armée ottomane.
  • La relation avec Solimane le Magnifique et le rôle de conseiller militaire.
  • Le dégoût du héros face à la violence et aux divers massacres. Matthias quitte l’armée mais comme il a connu que ça, il devient marchand d’armes.
  • Finalement, la rencontre avec Caria le Penautier qui recherche désespérément son fils.

Bref pour avoir confirmation, il faudra attendre le 19 octobre 2016 mais d’ici là, on aura droit à la couverture et à quelques planches.

Biblio :

WILLOCKS, Tim. JACAMON, Luc. LEGRAND, Benjamin. Tannhauser. Bruxelles, Paris : Casterman, 2016. 80 p. (La Religion; 1) ISBN 978-2-203-09348-5

Publicités