Mots-clefs

, , , , , , , , , , , , , , , , ,

Testament noirQuatrième de couv’ :

De terribles attentats commis par des fous d’Allah frappent le monde occidental, faisant des milliers de victimes. Juste avant le début de cette vague de terreur, le père de l’archéologue Pierre Cavaignac a été assassiné. C’est sa dernière découverte qui lui a coûté la vie. Aidé de sa partenaire Marjolaine Karadec, Pierre se lance dans un jeu de piste semé de cadavres, sur les traces d’une conspiration remontant aux heures les plus sombres de l’Histoire et à l’alliance entre Hitler et Husseini, le mufti de Jérusalem. Avec l’aide des services secrets et de nombreux frères maçons, Pierre et Marjolaine doivent à tout prix arrêter une redoutable terroriste fanatique. Son objectif : s’emparer d’un objet légendaire qui pourrait fédérer tous les musulmans, la Lance de Mahomet

Avis :

L’année 2016 débute de la plus belle des manières ! Jean-Luc Aubarbier signe un nouveau roman à couper le souffle. Un roman qui résonne avec l’actualité pesante.

C’est un véritable plaisir de retrouver nos amis Pierre Cavaignac et Marjolaine Karadec. L’action contemporaine de ce roman se déroule au moment des terribles attentats de septembre 2001. Pierre a été arrêté et interrogé par la CIA. Pourquoi me direz-vous ? Parce que son père qui n’a plus vu depuis fort longtemps a été assassiné la vieille des attentats. Faut-il y voir un lien ?

Dans l’autre partie du roman nous emmène dans une période trouble de notre histoire. L’auteur met en scène un espion britannique d’origine juive et franc-maçon, Joseph Birenbaum. Nous observons de loin la montée du nazisme et de l’islamisme Une alliance entre Hitler et Husseini que parfois nous oublions. Le roman tire sa puissance d’une actualité bouillante depuis un certain vendredi 13 novembre 2015. En fait, le roman nous montre l’alliance entre deux personnages historiques obsédés par le pouvoir mais aussi la création du mouvement des Frères musulmans et l’une des nombreuses origines de la haine envers les juifs.

Si la construction se veut classique entre modernité et passé, les deux enquêtes vont se rejoindre au bout d’un moment et éclairons le dénouement final. Le roman marche à deux vitesses. La partie contemporaine est un vrai chassé-croisé entre intérêts mondiaux après les attentats de septembre 2001 et le fait que les Etats-Unis aient le droit de pourchasser et d’interroger tout le monde et à tout moment. Ceci dit, cela n’empêche pas de découvrir une nouvelle part de l’intimité du couple Cavaignac-Karadec. Qui pouvait savoir que Marjolaine appartenait à … Après tout, lisez-le !

Au fil de cette enquête ou de cette quête, Pierre va découvrir des parties obscures du passé de sa famille. Si le malheureux archéologue sera soupçonné du meurtre de son père, il devra faire face à un groupe aux manières expéditives. Tout ça pour récupérer la Sainte-Lance.

De l’autre côté du roman, nous avons un apport historique considérable. Nous n’avons plus à faire au Jean-Luc Aubarbier romancier, mais au Jean-Luc Aubarbier historien. Le développement de l’histoire est réglé comme une horloge suisse avec un mécanisme très précis. Les chapitres historiques avec Joseph Birenbaum m’ont fait pensé à ces docu-fictions que nous voyons à la télévision ou à certains téléfilms comme « Hitler : La naissance du mal » avec Robert Carlyle.

La mise en scène de cette géopolitique des années 30-40 est formidable mais je pense que le roman aurait gagné en punch si les chapitres étaient subdivisés. Au même titre que les chapitres contemporains et en particulier les scènes d’action peuvent prendre plus de volume. En fait, je pense que le livre pouvait gagner au moins une centaine de pages.

Au final, Le Testament Noir est un grand roman mêlant habilement enquête policière, quête ésotérique et faits historiques.

Biblio :

AUBARBIER, Jean-Luc. Le testament noir. Paris : City éditions, 2016. 288p. ISBN 978-2-8246-0699-6

 

Publicités