Mots-clés

, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Aventuriers de la RépubliqueQuatrième de couv’ :

De la chute de la monarchie à la IIIe République, la France vit une riche épopée, jalonnée de personnage hors du commun qui ont façonné notre société et valeurs républicaines fondamentales. Parmi eux, des francs-maçons qui ont joué un rôle novateur souvent méconnu quoique décisif. Certains sont célèbres, d’autres injustement tombés dans les oubliettes de l’histoire : Voltaire, Choderlos de Laclos, Lafayette, Mirabeau, Marat, Guillotin, le peintre David, Fouché, Talleyrand, Gambetta, Léon Bourgeois, Maria Deraismes, Emile Littré, Ledru-Rollin, Adolphe Crémieux, Victor Schoelcher, Raspail, Bartholdi, Jules Ferry, Emile Combes … Sans oublier, les non-initiés dits « maçons sans gants, ni tablier », tel, étonnamment l’ambivalent et sulfureux Sade.

Les auteurs proposent un étonnant et inédit voyage initiatique à travers les siècles, généreux en anecdotes, rétablissant le vrai et le faux dans la mythologie colportée autour de la franc-maçonnerie, à la découverte des ces grandes voix pionnières qui, par leur engagement politique, artistique, maçonnique, ont été des bâtisseurs de l’humanisme et l’universalisme à la française. Des aventuriers de la République.

Avis :

Les Aventuriers de la République … Avec un titre comme celui-ci, les auteurs, Jacques Ravenne et Laurent Kupferman auraient pu en faire un film ! Mais pour le plaisir des lecteurs, ils en ont fait un livre.

Ce documentaire est un ouvrage passionnant qui à l’audace de mettre en avant une partie de notre histoire. Bien que je ne suis pas français, les fondements démocratiques sont là et bien là, à une période de notre histoire troublée par des évènements aussi noirs que dangereux. Il est inutile de partir trop loin et d’aborder une opinion qui n’engage que moi.

Venons-en au livre ! Tout le monde connaît la plume de nos amis Jacques Ravenne et Laurent Kupferman. On peut dire qu’il s’agit d’une écriture vive et intelligente. Les auteurs nous dévoilent une vingtaine de portraits de maçons et « maçons sans tablier ». Dès le début du livre, on nous « impose » le divin marquis de Sade. Si on n’avait pas encore compris que le marquis n’était pas maçon de son temps, il le serait encore moins aujourd’hui. Certes cette figure fait fantasmer bien des gens et je trouve que ce dernier a joué le rôle de fil rouge du livre.

Je dois vous faire un aveu, je n’ai pas lu le livre dans « l’ordre » en commençant dès la première page. J’ai lu chaque portrait selon mon envie du moment. Je me suis amusé à picorer ma lecture. Après tout, ce n’est pas tellement la destination qui compte mais le voyage. Si vous vous attendez à des portraits sulfureux, à des scandales ou à des complots en tout genre, vous pouvez passer votre chemin. Chaque portrait est une invitation sur les valeurs et les fondements de nos démocraties modernes. Le suffrage universel, la liberté de penser, la liberté d’expression et en particulier la presse, l’abolition de l’esclavage, la peine de mort, la place de la femme, … Des fondements qui nous semblent acquis à l’heure d’aujourd’hui mais qui ont été débattus au cours du siècle des Lumières.

On (re)découvre avec plaisir de grands, voire de très grands personnages qui font fantasmer le plus grand nombre comme le marquis de La Fayette ou Choderlos Laclos, mais j’avoue avoir un faible pour le malheureux docteur Guillotin. Ce médecin qui voulait une solution plus « humaine » pour les exécutions publiques, à laisser à la postérité, sa terrible machine, la guillotine. Et puis, c’est aussi l’occasion de découvrir des gens moins connus mais qui ont eu un rôle majeur dans notre société.

Je ne vais pas vous faire tous les portraits mais sachez que ce livre est un vrai plaisir de lecture à consommer sans modération.

Biblio :

RAVENNE, Jacques. KUPFERMAN, Laurent. Les Aventuriers de la République. Paris : Fayard, 2015. 304 p. ISBN 978-2-213-68602-8

Publicités