Mots-clefs

, , , , , , , , , , ,

Complot Malone, LeQuatrième de couv’ :

Un employé du Trésor américain a dérobé de mystérieux documents relatifs à un secret d’État qui, s’il était révélé, risquerait de changer la face du monde. Cotton Malone est sollicité pour les récupérer. C’est le début d’une course contre la montre qui va commencer sur les canaux de Venise pour s’achever dans les montagnes de Croatie.

Des mystères des Pères fondateurs des États-Unis jusqu’à une étrange entrevue clandestine du président Franklin Roosevelt, en passant par les signes ésotériques cachés dans les symboles les plus connus de l’Amérique, Cotton Malone va aller de révélation en révélation.

Avis :

On a toujours un plaisir immense à retrouver Steve Berry et son héros Cotton Malone. Un peu comme un rendez-vous rituel, l’auteur américain nous sort une histoire incroyable autour des Pères Fondateurs.

Steve Berry nous envoie vers une histoire avec comme à son habitude un fond historique mais avec un arrière-goût de politique américaine et de techno-thriller à la Tom Clancy. L’auteur évoque les irrégularités autour du 16ème amendement de la constitution américaine.

Le Congrès aura le pouvoir d’établir et de percevoir des impôts sur les revenus, de quelque source dérivée, sans répartition parmi les divers États, et indépendamment d’aucun recensement ou énumération.

Avouons tout de suite qu’il faut s’accrocher au contenu et pour preuve qu’on ne soit pas un peu sensible à la politique outre-Atlantique, la lassitude peut vite gagner le lecteur. L’intrigue débute après la rencontre entre le Président Roosevelt et l’ancien secrétaire au Trésor, Andrew Mellon. dollarLe discussion tourne autour d’une étrange affaire où l’ancien secrétaire confie au président américain, un billet d’un dollar avec une étoile de David sur la pyramide inachevée. Et là, chers amis, vous me voyez venir avec mes gros sabots. Le mot « MASON » est formé si on prend les extrémités de l’étoiles. Cela ne fait pas un pli, les francs-maçons américains sont dans l’affaire.

Au fil des pages, on découvre que le mot « MASON » ne fait pas référence aux frangins ricains mais à un certains Georges Mason, révolutionnaire de son état. L’intrigue tourne autour d’un autre personnage de la Révolution américaine, un certain Haym Salomon, juif-polonais naturalisé américain. Ce dernier aurait financé les exploits de George Washington. Lui devant une immense reconnaissance, une autre étoile de David serait caché dans le billet d’un dollar.

Bien entendu, l’histoire ne se limite à ces personnages de la Révolution, mais aussi à un autre plus contemporain, un certain Howell qui aurait écrit le livre « L’Ombre du patriote ». Un pamphlet qui pourrait mettre à mal le système économique des Etats-Unis. Un livre qui se base sur la dette que l’état doit à la famille Salomon mais aussi aux apports de Mellon. Le personnage d’Howell me fait beaucoup penser au personnage d’Edward Snowden. Intrigant et en possession de documents compromettant.

Venons au personnage principal, Cotton Malone. Chargé d’une mission de surveillance d’un employé du Trésor en possession de documents en lien avec le fameux 16ème amendement. Malone est embarqué dans une histoire rocambolesque où le fils en disgrâce de l’ancien dictateur nord-coréen tente de récupérer les documents de l’employé pour faire chuter son demi-frère de son piédestal présidentiel et prendre sa place. L’homme de la divison Magellan doit faire équipe avec le fils du président des Etats-Unis et ce dernier fera équipe avec Stéphanie Nelle, supérieure hiérarchique de Malone. Entre les deux duos, une course-poursuite est lancée pour récupérer les documents et sauver l’économie des Etats-Unis et même du monde.

Si Malone reste égale à lui-même, j’ai tout de même l’impression de voir le super espion de la division Magellan sur le retour. Un peu comme les anciennes gloires du cinéma d’action qui se réunissent pour sauver le monde, Malone fait de même dans ce roman. Le méchant est impitoyable mais il reste à sa portée. Les cascades les plus dangereuses et les scènes d’actions sont presque au ralenti. On ne voudrait pas que Papy ne se froisse la hanche.

Dans les grandes lignes, « Le complot Malone » reste fidèle à l’esprit des aventures du héros de Steve Berry, mais depuis quelques aventures nous nous écartons des mystères et des secrets qui ont fait le succès de l’auteur. Nous sommes dans des intrigues liées à l’histoire américaine qui sont pointues par moment. Avouons que depuis « Le code Jefferson », nous sommes dans des histoires où politique, économie et constitution sont les moteurs de l’auteur américain.

Biblio :

BERRY, Steve. Le complot Malone. Paris : Le Cherche-Midi, 2015. 557 p. ISBN 978-2-7491-4782-6

Publicités