Mots-clefs

, , , , ,

Poussin 1er - tome 2Description de l’ouvrage :

Poussin Ier est un personnage bien particulier, minuscule mais mégalo, naïf mais plein de certitudes, premier degré mais terriblement drôle, et surtout incroyablement attachant. Avec quelques amis et les contours de la ferme où il vit pour seul horizon, Poussin voudrait comprendre ce monde qui l’entoure (à sa manière, bien entendu).

Après un premier tome unanimement salué, le célèbre et prolifique écrivain Éric-Emmanuel Schmitt pérennise son incursion dans la bande dessinée en reprenant la plume pour faire vivre à son personnage de nouvelles aventures, à la croisée du gag et du conte philosophique. Où suis-je, qui suis-je, autant de questionnements qui, sous le trait expressif de Janry (Spirou, Le Petit Spirou), empruntent aussi à la grande tradition de l’humour franco-belge.

Léger et décalé, amusant et toujours intelligent, l’étonnant binôme invente ici un nouveau genre de bande dessinée. Un cocktail original et inclassable !

Avis :

Il y a deux ans, les éditions Dupuis nous ont sorti un ouvrage assez invraisemblable produit par un duo qu’on pensait impossible formé par Janry (Spirou, Le petit Spirou) et Eric-Emmanuel Schmitt. Le duo nous a présenté un poussin très philosophe qui se posait des questions sur son existence et le sens de la vie.

Les aventures de Poussin sont une rencontre entre la philosophie, la bande dessinée et l’humour. Cette petite créature est attachant, naïf, complétement mégalo mais qui cherche à comprendre le monde qui l’entoure. On pourrait résumer ce second opus par cette citation de Martin Heidegger : « Le questionnement en quête de la parole et de l’être, voilà peut-être un présent du rayon de Lumière qui vous atteint ».

Poussin se pose un grand nombre de questions sur les apparences et les tournures qu’elles peuvent prendre. Vu au premier degré, les apparences sont des éléments essentiels dans le développement de la psyché. Être proche permet de se pencher dessus et faire un constat plus précis. S’éloigner permet d’avoir une autre opinion. Ce petit être est sur un « chemin initiatique » qui est à la fois rempli de doutes. Des doutes pour lesquels il trouve une réponse ou du moins, le début de celle-ci.

Ce nouveau tome est beaucoup plus proche du conte philosophique mais cela ne nous empêche pas de décocher un sourire. Les gags sont très drôles, le trait de Janry est savoureux et le tout nous pousse à une certaine réflexion.

Au bout du compte, tout le monde trouvera son compte. Les petits seront ravis de retrouver ce petit personnage et son univers. Les plus grands et les plus « philosophes » seront contents des références à Anatole France, Parménide et bien évidemment, celui que j’ai cité plus haut, Martin Heidegger.

 

Biblio :

SCHMITT, Eric-Emmanuel. JANRY. Les apparences sont trompeuses. Marcinelle : Dupuis, 2015. 65 p. (Les aventures de Poussin 1er ; 2). ISBN 978-2-8001-5941-6

Publicités