Le dernier testament

Dernier testamentQuatrième de couv’ :

Les deux livres précédents de Dieu s’étant vendus à quelque 6 milliards d’exemplaires, il nous a semblé commercialement astucieux de Lui faire signer un contrat, après quelques siècles d’abstinence, pour un nouvel ouvrage. Avec Le Dernier Testament, Il revient sur la Création et sur les Évangiles, à propos desquels il nous offre de nouvelles révélations. Mais surtout, Il évoque pour la première fois les derniers deux mille ans de l’histoire de l’humanité et le rôle qu’Il y a joué, sur lequel beaucoup se posent pas mal de questions. Des Croisades à l’élection d’Obama, en passant par la catastrophe du Titanic et la célébrité de Justin Bieber, Dieu, dans son style inimitable, passe aux aveux. Avec un humour qu’on ne Lui connaissait guère.

Avis :

Et si Dieu était le plus grand auteur que le monde ait connu ? Après 2000 ans d’absence, il revient avec son nouveau roman « coécrit » avec David Javerbaum.

De l’autre côté de l’Atlantique, David Javerbaum est un véritable touche-à-tout de la télé américaine. Travaillant pour le talk-show du présentateur David Letterman, il a publié en 2009, son premier ouvrage qui se moque de l’ancien candidat à l’élection présidentielle, Mitt Romney.

En 2011, il publie son second ouvrage « The Last Testament: A Memoir by God ». Quatre ans après son ouvrage est adapté à Broadway. Jim Parsons (Sheldon de Big Bang Theory) joue le rôle de Dieu. Il est également l’auteur du compte Twitter (@TheTweetOfGod) où Dieu a plus de 2 millions de followers. Il y a également une version française du compte (@LeTweetDeGod )

Je Suis Le Dieu seul et unique, ceci est mon twitter, tu y lis Ma parole sacrée et si tu en doutes tu peux toujours aller te faire foutre !
(@LeTweetDeGod)

Il est donc vrai que ce roman est un véritable succès populaire en Amérique. Mais que dire de ce roman ??? David Javerbaum est un peu le « nègre » de l’auteur mais il s’agit d’une critique ironiquement douce de la société (américaine). Dieu explique ses choix, ses bonnes actions (ex. élection de Barack Obama) et ses erreurs (ex. la naissance de Justin Bieber,mais s’il avoue être fan). Il nous parle d’autres événements, de l’Apocalypse et des divers courants religieux. Il faut dire que le style est décontracté et l’auteur manie avec humour certains aspects sérieux de notre société.

Écrivez ce que vous connaissez, n’attendez pas l’inspiration, captivez rapidement l’attention du lecteur, parsemez vos chapitres d’interminables listes de noms et d’anciens puits. Publiez et périssez.

Ce roman n’est pas sans rappeler « Le CV de Dieu« . Le tout est fait avec humour et dérision, mais comme son homologue français, celui-ci fait preuve d’une certaine retenue. Une retenue humaine ??? Il faut dire que cela reste un très bon voyage où le rire se pratique au 33ème degré.

La sexualité est physique, l’Amour est émotionnel

Revenir sur ses précédents ouvrages, sur les maladresses des traducteurs, revenir sur les origines différentes religions, parler du casse-tête quotidien pour gérer le Paradis. On découvre un Dieu, bon-vivant, déconneur et donne un point de vue grinçant sur les évènements de ces deux derniers millénaires.

Au final, ce roman est un OLNI ou si vous préférez, un Objet Littéraire Non-Identifié de 460 pages qui permet d’aborder tous les sujets et d’échapper à une certaine morosité.  

Biblio :

JAVERBAUM, David. Le dernier testament. Paris : Sonatine, 2015. 461 p. ISBN 978-2-35584-331-0

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.