La prophétie des Templiers

Prophétie des templiers, laQuatrième de couv’ :

1190.Lors de la mort violente de l’empereur du Saint Empire romain germanique, un templier, Johannes von Hartelius, parvient à sauver la Sainte Lance, celle qui, au moment de son exécution, perça le flanc du Christ. Lui et ses descendants en seront désormais les gardiens.

1945. Enfermé dans son bunker, Hitler confie, quelques heures avant son suicide, la Sainte Lance et de mystérieux documents, cruciaux pour l’avenir du Reich, à l’un de ses hommes de confiance, avec pour mission de les faire passer clandestinement en Bavière.

2012. Reporter de guerre, John Hart apprend la mort violente de son père en Amérique du Sud. Il découvre bientôt que celle-ci, tout comme le destin de sa famille, est liée à la destinée de la Sainte Lance. Les mystères de cette dernière le mènent sur les traces d’une société secrète qu’il va tenter d’infiltrer.

Avis :

Après s’être attaqué aux prophéties de Nostradamus dans une trilogie, Mario Reading s’est attaqué à un autre mythe, celui des Templiers et je peux vous assurer lorsqu’on passe de « L’héritier du Temple » de José Luis Corral, on peut vraiment parler d’un grand écart, déjà par le genre mais aussi par le style.

L’auteur nous dépeint un personnage principal qui se situe entre James Bond et Tintin. John Hart est un reporter de guerre qui se voit prendre la direction de l’Allemagne suite à la mort tragique et mystérieuse de son père. Une situation initiale qui ressemble à beaucoup d’autres romans. Déterminé à mettre la main sur les assassins de son géniteur, celui-ci se retrouve plongé dans une quête mystique autour de la Sainte-lance. Bien entendu le tout est mêlé au nazisme et à l’extrême droite allemande.

Le roman n’apporte rien de nouveau et j’ai parfois eu l’impression de relire le tome 1 de « La légende des Templiers » de Paul Christopher. Si l’auteur veut nous montrer son érudition, c’est un peu foutu. La maîtrise du sujet n’est pas mauvaise mais cela ressemble à un plat réchauffé.

Par chance, l’auteur compose avec une écriture vive et fluide. Son roman tient plus du scénario du prochain Benjamin Gates. Peut-être, que c’est une volonté de l’auteur de vouloir un roman plus accessible à un large public mais il ne faudrait pas prendre celui-ci pour plus bête.

Bref, un roman d’été à lire au bord d’une piscine.

Biblio :

READING, Mario. La prophétie des Templiers. Paris : Le Cherche Midi, 2015. 380 p. ISBN 978-2-7491-4175-6

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.