Étiquettes

, , , , , , ,

BD adulteOù en sont les BD maçonniques ? Annoncé dans l’article du 27 avril dernier sur la sortie du tome 2 de Fraternités et sur les prochaines sorties qui joncheront notre été. Les éditions Delcourt ouvrent le bal avec le premier tome de la trilogie du « Frère de sang » de Marcas Maître franc-maçon le 9 juin prochain.

Paris, 1355. Un sorcier juif est brûlé vif en place publique. Nicolas Flamel assiste à l’exécution avant d’être mandé par l’Inquisition pour consigner les aveux de la fille du criminel, soumise à la question. Paris, 2007. Deux crimes sont perpétrés au cours dune cérémonie dinitiation maçonnique. Pour le commissaire Antoine Marcas, aucun doute, l’assassin est un franc-maçon

Si le mois de juillet n’offrira pas de BD, il faudra attendre le 19 août pour avoir le tome 2 de Fraternités. Le dessinateur Ramon Rosanas a été remplacé par Bernardo Munoz qui a repris le flambeau avec « L’Ordre manipulé ».

Gaston Baudecourt est souffrant. Paul a disparu depuis près de onze ans et c’est René, son cadet, qui est devenu le numéro 2 du journal. Le puissant ministre de la police, Joseph Fouché, compte bien utiliser Fraternités et les francs-maçons comme soutiens sans faille à Napoléon Bonaparte dont le sacre est proche. Pour cela, Fouché noyaute et surveille toutes les loges maçonnique.

Finalement, l’été s’achèvera avec le tome 3 d’Ars Magna. Un tome attendu depuis presque 2 ans. Prévu à la base pour le 19 août, il arrivera seulement le 9 septembre. Ainsi se termine l’été.

Sur la piste cryptée d’un secret gardé depuis des siècles… Alors que la seconde guerre mondiale fait rage, Philippe Cattoir continue d’étudier les mystères de la loge maçonnique d’Ars Magna. Sa prochaine étape est le palais de Charles de Lorraine, gouverneur des Pays-Bas féru d’alchimie, qui résida à Bruxelles durant la seconde moitié du XVIIIe siècle. Sur place, il pense découvrir enfin la vraie nature du « Phénix », le secret le mieux gardé d’Ars Magna, qui pourrait changer le cours de la guerre. Mais les nazis sont plus que jamais à ses trousses, et l’étau se resserre…

Publicités