Étiquettes

, , , , ,

Laurel & Hardy - Les compagnons de la NoubaSynopsis :

Laurel et Hardy, bourgeois respectables, partent pour Chicago où se tient une assemblée de leur confrérie « Les fils du désert ». Oliver, pour échapper à son épouse, se fait passer pour malade et le médecin, complice, prescrit une croisière. Madame Hardy, ne supportant pas le bateau, doit laisser partir son mari avec son ami Stan.

Avis :

Dans ma nouvelle chronique, j’ai décidé de m’attaquer à un chef-d’œuvre du cinéma comique des années 30, j’ai nommé : « Les compagnons de la nouba ». Le film réalisé par William A. Seiter avec Stan Laurel et Oliver Hardy, nous raconte les mésaventures du duo comique dans une société philanthropique aux faux airs de franc-maçonnerie, « Les Fils du désert ».

Faisant parti de l’Oasis numéro 17, loge des « Fils du désert, Stan et Oliver doivent se rendre à un congrès à Chicago. Pour eux, ce congrès à caractère pseudo-maçonnique, c’est surtout l’occasion de se défaire des mégères qui leurs servent d’épouses et de faire la bringue.

En fait, la franc-maçonnerie sert uniquement de caricature et l’apport comique de Laurel et Hardy nous montre que ce film est un monument de la comédie. Au-delà de ça, il faut tout de même savoir que Oliver Hardy était réellement franc-maçon. Initié dans la loge Salomon n°20 de Jaksonville en Floride, il a dans sa carrière, fait référence à la franc-maçonnerie et c’est dans le film « Fantômes déchaînés » où on retrouve un échange sans équivoque :

– Le type dans la boîte n’était pas mort ; c’est une initiation.
– Oh, une confrérie !
– Oui … Secrète.
– Faites-nous confiance.
– Nous avons appartenu à une loge.

Revoir le film ici :

 

Advertisements