Mots-clefs

, , , , ,

Littérature adulteLa chronique « Paroles d’auteurs se met au pluriel avec la rencontre des membres d’Alchimaer Art et en particulier avec Frédéric Bissière, auteur du conte « Jan, je suis né plusieurs fois ». Une rencontre riche, étonnante, émouvante, … Une rencontre comme on aime en faire de temps en temps. Partez avec moi, découvrir les membres d’Alchimaer Art, avant de vous plonger ou replonger dans les aventures de ce cher « Jan ».

1. Comment est venue l’idée de créer Alchimaer Art ? Comment les membres se sont-ils rencontrer ?

L’Alchimaer Art est un projet de vie.

Non, il est déjà l’une de mes raisons d’exister.

Peut être la meilleure.

Il est une expression patentée de ma schizophrénie, une désillusion totale sur l’avenir de notre humanité qui pourrait me mener au renoncement si une impérieuse pulsion de vie, d’envie, de curiosité et d’émotion ne me donnait le goût de faire.

C’est un peu lourd à porter certains jours.

L’Alchimaer Art est donc la résultante de ce que je suis, la projection de ce qui me reste à vivre.

Les membres fondateurs sont tous des intimes, profanes ou initiés.

C’est l’enthousiasme qui nous anime. Celui de construire une vie autour d’une façon d’être et de faire.

Je crois que je les ai tous un peu perverti avec mes idées farfelues. Tous donc cherchent à se réfugier dans la beauté et comme pourrait l’écrire « Jan » cette occupation en vaudrait bien une autre.

2. Comment est venu au monde le conte « Jan, je suis né plusieurs fois » ?

« Jan, je suis né plusieurs fois » est une planche présentée en loge.

Quel succès d’estime ce soir là.

C’est à mes frères de loge que je dois le courage de sortir mon travail hors du temple.

Merci.

3. Pourquoi écrire un conte et non pas un roman ?

C’est l’éclectisme qui m’anime.

Je ne suis pas constitué pour me concentrer sur un sujet.

J’entendais un type, j’ai oublié son nom, mille pardons, qui se présentait comme « ne sachant rien de tout ».

Je me retrouve facilement dans cette définition.

Alors écrire des pages et puis des pages, encore des pages me frustrerait de belles rencontres avec d’autres matières.

Je crois que l’idée de « livre » est culturelle.

4. Après lecture, j’ai vu la rencontre du fantastique et de l’ésotérisme, que pensez-vous de cette comparaison ?

Tien donc, « ésotérique et fantastique » ?

J’avais le sentiment de décrire une situation ordinaire !

5. D’une façon générale, quelle est la place du livre ? Objet symbolique ou objet du quotidien ?

Je crois que l’idée de « livre » est culturelle. L’une des expressions possibles que nous avons de rassembler les mots et de les présenter.

Est-il contenant ou contenu ?

Matériel, Immatériel ?

Le livre est-il symbole de notre savoir possible, de l’émotion partagée ?

Oui si il ne reste pas exclusivement fermé.

Oui si nous dépassons la barrière des langues.

Oui si nous parlons aux âmes.

6. Quels sont les prochains projets littéraires d’Alchimaer Art ?

« Jan »  est le premier conte d’une série de sept.

« Mariash, rencontre avec moi même » a été publié au mois de janvier.

« Sirius, point de vue » est programmé pour février.

Les autres contes sont encore cachés quelque part dans ma tête. J’ai hâte de les extraire.

Je crois savoir que « Jan » devrait revenir en mars pour nous dire les raisons qui l’avaient contraint à passer six jours enfermé sous la terre.

Publicités