Mots-clefs

, , , , , , ,

étoile mystérieuse (extrait)Le journaliste Jacques Drillon a publié un article sur BibliObs, le blog d’actualité littéraire du journal Le Nouvel Observateur. L’article est intitulé : « Occultisme, tarot, mythologie: ce que Hergé a caché dans Tintin« . L’article se veut être une analyse des messages cachés d’Hergé. L’article n’est pas sans rappeler l’ouvrage « Titntin et les forces occultes » signé par Jacques Langlois, Jean-Marie Embs et Jean-Marie Crabbe et  a été publié en France par le journal Historia et en Belgique par les journaux La Libre Belgique et la DH.

Extrait :

De quoi Séraphin Lampion est-il le nom ? Tintinophiles sceptiques, s’abstenir.

Plusieurs études tendent à montrer qu’Hergé, très amateur de tarots, aurait plongé les racines de son inspiration dans l’occultisme, la mythologie, la franc-maçonnerie, la kabbale, enfin dans des terreaux très, très profonds.

Les cartes du tarot seraient toutes cachées dans «Vol 747 pour Sydney»; l’éclipse de Lune est à l’envers dans «le Temple du Soleil», comme dans la tradition hermétique, où la gauche est la droite, le haut le bas, et comme sur la couverture d’un livre de 1677, le «Mutus Liber», qui permet de trouver la pierre philosophale, et se trouve dédié aux «fils du Soleil» (dénomination des Incas d’Hergé). L’album d’Hergé suivrait pas à pas la trame du vieux grimoire…

Lire la suite ici.

Publicités