Mots-clefs

, , , , , , , , , ,

Péchés originelsQuatrième de couv’ :

Quand l’archéologue Franck Mendel pénètre dans une crypte souterraine citée par Nostradamus, il ne se doute pas encore que ces fouilles entreprises sous l’Oppidum de Constantine vont faire basculer sa vie. Trois cadavres portant les uniformes de la fameuse division nazie « Héritage des Ancêtres » gisent à même le sol et le précieux sarcophage que Franck Mendel voulait étudier est vide …

Et si une simple expédition archéologique dans le Sud de la France mettait au jour le secret le mieux gardé de l’Histoire ?

D’un petit cimetière de l’Aude, jusqu’en Argentine en passant par une base secrète située en Arctique, l’enquête de Franck Mendel lui révèle peu à peu ce qu’il  ne pouvait imaginer.

Et si un simple archéologue mettait au jour une Autre humanité : une humanité cachée au sein même de l’humanité, immortelle, dotée de facultés qui dépassent l’entendement ?

Au cœur de mystères historiques, biologiques et religieux, le destin de Franck Mendel va prendre une dimension extraordinaire. Devant faire face à une guerre invisible entre des organisations secrètes rivales, manipulé, menacé, notre héros va également croiser une femme singulière. Subjugué par sa beauté et son aura, il se laissera hypnotisé par son mystère jusqu’à mettre sa propre vie en danger.

Avis :

Christian Doumergue revient cet été avec … un roman ! Étonnant, non ? Après une dizaine de documentaires, l’auteur s’est essayé avec brio à l’exercice du thriller. Intronisé et préfacé par Eric Giacometti et Jacques Ravenne dans son ouvrage sur Rennes-le-Château, Christian Doumergue a été à bonne école. Si je fais référence aux auteurs de la série Antoine Marcas, c’est parce que j’étais conquis par l’auteur et au fil des pages, les références aux romans « Le rituel de l’ombre » et « Apocalypse » se font naturellement, mais l’auteur nous signe un roman unique !

Tout commence sur le site archéologique de Lançon-de-Provence sur l’oppidum de Constantine. Tout comme un Indiana Jones à la française, Franck Mendel suit un texte de Nostradamus, indiquant qu’un aven ou gouffre si vous préférez, situé sur cette ancienne ville fortifiée romaine permet d’accéder au trésor de la « Dame au blanc suaire ». Jouant les spéléologues dans ce gouffre, Mendel découvre les cadavres de 3 SS de la division « Héritage des Ancêtres » (Ahnenerbe), section spécialisée dans la recherche archéologique.  Mendel n’est pas le premier à avoir pénétré dans ce sanctuaire …

Extrait :

Cimetière de Laval, Aude, 17 août 2013, 11h30.

Il y eut d’abord comme un souffle. Quelque chose de chaud et de caressant glissant sur sa chair. Il vit la lumière traverser la fine membrane de ses paupières, puis miroiter dans les branches des grands cyprès s’élevant autour de lui. Au bout de quelques secondes, l’odeur de la résine le réveilla complètement. Il resta un temps étourdi, à regarder sans voir, avant de ressentir ce qui paraissait être un éclair de conscience : la vision des tombes qui l’entouraient avait brusquement ressuscité toute sa lucidité. Il venait de se réveiller dans un petit cimetière de campagne perdu au fin fond de la haute-vallée de l’Aude

Fiction, vous avez dit fiction ? Comme celle-ci a l’air bien réelle, car l’intrigue nous conduit des fins fonds du département de l’Aude à une base en Arctique. Le rythme de lecture est haletant et la plongée en immersion est presque inévitable ! Alors un petit conseil, dès que vous ouvrez ce livre, prenez de grandes bouffées d’oxygène, car je ne suis pas sûr que vous allez remonter de si tôt.

Habitué aux romans où les passages d’une époque à une autre sont monnaies courantes, la succession de flashbacks peut déconcerter, même si les dates sont indiquées. Pour moi, c’est le seul défaut du roman mais ce n’est que mineur. En tout cas Monsieur Doumergue, on redemande !

DOUMERGUE, Christian. Péchés originels. Paris : Les Éditions de L’Opportun, 2014. 608 p. ISBN 978-2-36075-315-4

Publicités