Le Triangle secret, tome 4 : L’évangile oublié

trianglesecret04Quatrième de couv’ :

Didier Mosèle est reçu dans la Loge Première et assiste à un rituel vieux de 2000 ans, puisque la légende veut que cette Loge maçonnique ait été fondée par Jésus lui-même. Il se voit confier de biens lourds secrets et apprend notamment que Martin Hertz et ses Frères seraient les descendants spirituels de Jésus et de ses apôtres…

La Loge détient une partie du Secret qui conduit à la tombe du Christ, et les Gardiens du Sang du Vatican possèdent la seconde. Le Testament du Fou cache la troisième clef de cet extraordinaire mystère…

Et des proches collaborateurs de Didier Mosèle sont étrangement éliminés…

Le flash-back de ce quatrième épisode nous invite à suivre le chemin du Testament du Fou à partir d’Androuet du Cerceau, l’un des architectes qui acheva le Louvre dont les travaux furent décrétés par Napoléon III.

Avis :

Voilà, je viens de terminer « L’évangile oublié » le tome 4 du Triangle Secret et si l’histoire reste constante, elle introduit un nouveau personnage qui « semble » aider les héros et on sent une montée de la violence au fil des pages. Attention, Didier Mosèle et les autres protagonistes ne sont pas devenus « bad-ass » entre le 3ème et le 4ème tome. Les gentils sont gentils et les méchants restent méchants et le niveau de violence est édulcorée.

On notera qu’il y a un problème dans le découpage graphique et on le note dans le manque d’initiative entre Hertz et Mosèle lorsqu’il s’agit de sauver le Testament du fou lors de l’incendie de campagne de Hertz. Voilà tout le problème d’une longue série. Il faut savoir progresser et lorsqu’on semble avancer d’un pas de géant, on n’a fait qu’un saut de puce. C’est souvent le problème des albums de transition, certains arrivent à relancer la série ou alors ils font du remplissage et ne font que passer le temps. Peut-être que l’objectif final c’est de faire le point sur ce qui a été déjà vu et d’en apprendre un peu plus sur « Les Gardiens du Sang ».

Les auteurs accueillent le dessinateur Patrick Jusseaume, qui reprend les parties historiques et s’associent au travail de Christian Gine, Denis Falque et Pierre Wachs. Pour sa première collaboration, il me semble peu inspiré ou alors c’est pour correspondre à la ligne éditoriale de la BD.

CONVARD, Didier. FALQUE, Denis. GINE, Christian. JULLIARD, André. JUSSEAUME, Patrick. André. WACHS, Pierre. L’évangile oublié. Paris : Glénat, 2001. 46 p. (Le Triangle Secret, 4 ; La Loge Noire). ISBN 2-7234-3475-3

2 réflexions sur “Le Triangle secret, tome 4 : L’évangile oublié

  1. Ping : Le Triangle Secret, tome 5 : L’infâme mensonge | Littérature maçonnique

  2. Ping : Libération, Didier Convard : Crayons et compas | Littérature maçonnique

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.