Étiquettes

, ,

biblioEn pleine préparation des élections municipales, les politiques français et autres s’emballent autour de la question du genre. Ces dernières semaines, les questions du mariage pour tous, la procréation assistée pour les couples homosexuels font débat dans les médias comme par exemple sur Europe 1 ou dans Le Monde. Après la question de l’enseignement sur la « théorie du genre », le nouveau cheval de bataille du Printemps Français est la bonne vieille bibliothèque. Il est demandé à certaines bibliothèques de retirer ou de replacer dans leurs rayonnages quelques titres subjectifs. Ainsi des titres comme :

  • « La nouvelle robe de Bill » publié à L’École des Loisirs en 1997
  • « Mademoiselle Zazie a-t-elle un zizi ? » publié chez Nathan en 1998
  • « Papa porte une robe » publié aux éditions du Seuil en 2004
  • « Jai deux papas qui s’aiment » publié chez Ricochet en 2007

Il ne s’agit que de quelques titres qui sont sortis bien avant qu’on ne parle tout ça. Et les petits esprits bien-pensants voudraient qu’on évite de voir dans les rayonnages d’une bibliothèque, ce genre de publication. Ici, il s’agit d’un coup de gueule sur la question des bibliothèques. Les bibliothécaires, les documentalistes, les médiathécaires et autres personnels scientifiques ne devraient pas se poser la question sur un tel sujet car le rôle d’une bibliothèque est de lutter contre l’ignorance et de promouvoir la culture et non d’être cloisonné au bon vouloir de l’un ou de l’autre.

Publicités