Mots-clefs

, , , , , , , , , ,

Hier soir, Jacques Ravenne a donné rendez-vous à ses lecteurs à la librairie TaPage (Bruxelles) pour la promotion de son roman en solo, « Les sept vies du marquis« . La vingtaine de personnes qui ont fait le déplacement ont découvert la surprenante vie de Donatien. Animé par le « regretté défunt virtuel« , Jiri Pragman. Celui-ci a tenté à plusieurs reprises de cuisiner l’auteur à la façon « Sadienne ».

Le Marquis de Sade est un peu comme certains personnages historiques, est connu pour des faits, des actes mais sans réellement le connaître et d’ailleurs comme il a été dit : « Qui lit encore du Sade à l’heure actuelle ? ». Tout le monde connaît Marcel Proust et sa madeleine, mais personne ne le connaît réellement. Tout le monde connaît la bataille de Marignan, mais combien sommes-nous à pouvoir expliquer cet événement sans se plonger dans une encyclopédie ?

Alors pour ce qui concerne ce cher Antoine Marcas … Si les auteurs restent discrets sur le prochain volume, c’est suite à une mauvaise blague entre éditeurs et auteurs. Jacques Ravenne a expliqué lors d’un voyage en Italie qu’il était tombé sur l’affiche qui annonçait la prochaine sortie d’un roman intitulé « La citta perduta di Templiari » (La cité perdue des Templiers) de C. M. Pavlov. La photo de la couverture était un plagiat de leur précédent roman « Le septième templier« . Depuis, les auteurs se montrent prudents et distillent subtilement  les informations.

Si vous avez lu le récent article sur les infos que Eric Giacometti livrait sur son compte Facebook, le manuscrit est à 400 pages et 150 pages sont à venir. Hier soir, Jacques Ravenne nous a affirmé que la moitié du manuscrit a déjà été transmis à l’éditeur. L’ensemble sera déposé à la mi-mars et la sortie aura lieu le 9 juin en France et le 12 en Belgique.

Pour ce qui est du premier tome du Frère de Sang, le scénario touche à sa fin et sera remis prochainement. Eric Albert, le nouveau dessinateur prendra le relais pour une sortie en septembre. L’été et la rentrée 2014 seront sous le signe d’Antoine Marcas.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités