Étiquettes

,

Nelson MandelaDepuis l’annonce de la disparition de l’ancien Président sud-africain, Nelson Mandela, je me demandais si j’allais publier cet article. N’ayant pas envie de surfer sur la macabre vague de cette information, je me suis tout de même dit qu’un article sur celui qu’on nomme le « Père de l’Afrique » serait un hommage tout ce qu’il y a de plus simple.

Comment parler de Mandela sans évoquer la période la plus sombre de l’Afrique du Sud avec l’Apartheid. L’origine de l’Apartheid provient de l’expression française « A part ». Il s’agit de séparer les bancs des noirs. Il faut dire aussi que le mouvement est en marche depuis la  colonisation des Néerlandais au 18ème siècle. En 1892 après la Seconde guerre des Boers, on voit apparaître les premiers camps de concentration qui inspireront Adolphe Hitler bien des années plus tard.

A partir  Il faudra attendre le 20ème siècle et l’ancien premier ministre Hendrik Verwoerd que l’on surnomme le « Grand Architecte de l’Apartheid » qui instaura la première loi  qui va séparer le pays et en suivra une cinquantaine d’autres, comme par exemple « l’interdiction de l’accès des plages aux chiens et aux personnes de couleur« . Une loi totalement absurde … Si au début Mandela prône une révolution non-violente face aux lois de l’Apartheid, en 1960 le massacre de Sharpeville changea la donne et la révolution armée prit forme.

Etant juriste de formation, Mandela se représentera lui-même et si certains disent que le procès fut une mascarade, l’ancien leader du parti ANC a été conduit à Robben Island et en 1982, il sera transféré à la prison de Pollsmoor. Mandela passera 27 années de détention.

Il y a fallu attendre le début des années 90 pour que Nelson Mandela revoit le jour, grâce à l’ancien président Frederik de Klerk. En 1994, il reçoit le Prix Nobel de la Paix avec le Président de Klerk. Il sera le premier président sud-africain entre mai 1994 et juin 1995. Au-delà de son rôle politique, Nelson Mandela est très engagé dans la lutte contre le Sida qui ravage son pays.

Nelson Mandela restera à jamais un symbole d’espoir et de lutte contre ceux qui veulent vous priver de liberté et je vais terminer par cette citation :

Être libre, ce n’est pas seulement se débarrasser de ses chaînes ; c’est vivre d’une façon qui respecte et renforce la liberté des autres.

Nelson Mandela

Publicités