Étiquettes

, ,

Cloud Atlas - Cartographie des nuagesQuatrième de Couv’ :

Adam Ewing est un homme de loi américain, embarqué à bord d’une goélette partie de Nouvelle-Zélande et faisant route vers San Francisco, sa ville natale. Il n’a rien à voir avec Robert Frobisher, lequel, un siècle plus tard, se met au service d’un compositeur génial pour échapper à ses créanciers. Ni l’un ni l’autre ne peuvent connaître Luisa Rey, une journaliste d’investigation sur la piste d’un complot nucléaire, dans la Californie des années 70. Ou Sonmi~451, un clone condamné à mort par un État situé dans le futur. Pourtant, si l’espace et le temps les séparent, tous ces êtres participent d’un destin commun, dont la signification se révèle peu à peu.

Avis :

En 2004, le romancier David Mitchell signait sont 3ème roman « Cloud Atlas » ou en français « La Cartographie des nuages ». En début d’année 2013, son roman a fait l’objet d’une adaptation cinématographique avec Tom Hanks et Halle Berry.

Ne connaissant pas le roman et puis comme nous sommes en période estivale, autant se lâcher un peu et découvrir le contenu de ce merveilleux roman. Tout d’abord, celui-ci est composé de 6 histoires réparties sur 5 siècles et dont le schéma est A, B, C, D, E, F, E, D, C, B, A. Une construction audacieuse mais tellement subtile !

  1. Le journal de la traversée du Pacifique d’Adam Ewing – 1ère partie
  2. Lettres de Zedelghem – 1ère partie
  3. Demi-vies, la première enquête de Luisa Rey – 1ère partie
  4. L’Épouvantable Calvaire de Timothy Cavendish – 1ère partie
  5. L’Oraison de Sonmi-451 – 1ère partie
  6. La Croisée d’Sloosha pis tout c’qu’a suivi
  7. L’Oraison de Sonmi-451 – 2ème partie
  8. L’Épouvantable calvaire de Timothy Cavendish – 2ème partie
  9. Demi-vies, la première enquête de Luisa Rey – 2ème partie
  10. Lettres de Zedelghem – 2ème partie
  11. Le journal de la traversée du Pacifique d’Adam Ewing – 2ème partie

Chaque histoire évoque un style littéraire ou rappel un héros, Adam Ewing peut laisser penser à un héros du monde de Jules Verne ou Stevenson. En 1936, avec Robert Frobisher, on est dans une forme épistolaire où un jeune compositeur doit quitter l’homme de sa vie pour de réfugier dans la demeure d’un ancien grand compositeur en Belgique. Avec Luisa Rey, on est typiquement dans le roman d’espionnage ou le techno-thriller sous fond de musique soul. Pour l’époque contemporaine avec Thimoty Cavendish n’est pas sans rappeler Isis Murdoch ou un autre auteur de la même veine. Finalement pour Somni-451, on nous réconcilie avec le genre SF et avec Zachry, au lendemain de la grande catastrophe, on reste dans le genre bien qu’on peut rester assez décontenancer dès le départ avec tous ces néologismes, cette syntaxe si particulière, il ne faut pas demander à Bernard Pivot de corriger.

De plus, il ne faut pas négliger le fait que chaque personnage à l’époque où il vit, connaît l’histoire du personnage précédent. Ainsi Robert Forbisher découvre l’histoire d’Adam Ewing. Luisa Rey connaît l’histoire de Forbisher et de Sixsmith et …

Tout comme le film, il est difficile de se faire une idée de tout avec la somme d’informations distillées par l’auteur. On sent qu’il a envie de tout dire, de tout livrer et si le segment peut sembler lourd, voire incompréhensible et donner l’envie de refermer le roman. L’exécution du roman est d’une qualité magistrale mais comme j’ai dit certaines lourdeurs peuvent pousser à la fermeture de celui-ci mais si vous voulez connaître le fin mot de l’histoire, il vous faudra passer par le segment central.

Cloud Atlas est une invitation à un fabuleux voyage initiatique qui veut vous faire décortiquer l’impact du passé sur notre avenir et galvaniser le libre-arbitre.

MITCHELL, David. Cartographie des nuages. Paris : Points, 2012. 713 p. (Points ; P2759).  ISBN 978-2-7578-3378-0

Publicités