Étiquettes

, , , , , , , , , , , , , , ,

Ce n’est pas le tout de lancer une nouvelle chronique, il faut également se prêter au jeu des questions-réponses. Alors venez découvrir mes paroles de lecteur même si vous avez déjà une petite idée à ce sujet.

Quel est ton roman préféré de la série Marcas ? Et pourquoi ?

En fait, je n’en ai pas un, j’en ai deux. Le premier et je crois que c’est celui qui a mis le pied à l’étrier pour un grand nombre de fans, c’est Apocalypse. J’ai découvert le roman à la fin de l’année 2009, dans une bibliothèque et la couverture m’avait vraiment interpellé. Apocalypse a été le premier roman de l’année 2010 et à l’été de la même année, j’ai continué avec Lux Tenebrae. La couverture rappelant l’Egypte pharaonique, j’étais conquis avant de l’avoir lu. Ainsi Lux Tenebrae est mon second roman préféré.

Quel est ton meilleur souvenir de ta rencontre avec Eric Giacometti et Jacques Ravenne ?

J’ai eu l’opportunité de rencontrer à plusieurs reprises Eric et Jacques mais je pense que le meilleur souvenir, c’est le dernier en date lors de la 1ère journée du livre maçonnique à Bruxelles. J’étais à peine assis entre mac ompagne et l’ami Dav, que Eric et Jacques sont entrés. Ils sont venus directement vers nous. Avec Dav, on a eu droit à une accolade comme si c’était les retrouvailles de vieux amis.

Au moment où je me suis assis de nouveau, ma compagne m’a demandé : « Ce sont tes auteurs ou ce sont tes amis ? » Et je lui ai répondu : « Ils sont les deux à la fois ». Avec eux deux, il y a une telle générosité, une telle gentillesse, c’est vraiment incroyable.

Quelle est la place du livre chez toi ?

Le livre chez moi a une place prépondérante et le comble pour un bibliothécaire-documentaliste, c’est de ne plus avoir assez de place pour pouvoir entreposer mes ouvrages. Il faut parfois faire preuve d’un certain sens pratique pour pouvoir ranger. Sinon le livre n’a pas toujours été aussi bien placé. Dans mon parcours scolaire, les romans qui étaient proposés à l’école ne m’ont jamais vraiment convaincu et le SEUL roman que j’ai lu dans toute ma scolarité, c’est « Balzac et la petite tailleuse chinoise » de Dai Sijie. Ce roman m’a réconcilié avec la littérature et m’a permis de devenir ce que je suis.

Où lis-tu généralement ?

Généralement, je lis à la maison, dans le canapé ou dans le lit. C’est assez commun mais bon, on lit rarement à la cave. Sinon là où je lis régulièrement, c’est dans le train.

Selon toi, quel est le livre qu’il faut avoir absolument lu dans la vie ?

Comme j’ai dit un peu plus haut, le roman qui m’a réconcilié avec la littérature, c’est « Balzac et la petite tailleuse chinoise de Dai Sijie. La beauté et la simplicité de son roman, invite les gens au voyage dans la Chine maoïste. Un roman culte. Il y a un autre livre qu’il faut absolument lire, c’est « La Grande Nubiade », l’autobiographie de Christiane Desroches-Noblecourt. Un livre exceptionnel qui raconte la vie d’une femme d’exception. Bref, je n’ai pas un livre bien défini …

Que lis-tu en ce moment ?

Je viens de terminer « La conjuration primitive » de Maxime Chattam et ici, je lis « Quattrocento » de Stephen Greenblatt. Un grand roman !

Edgar P. Jacobs et/ou Stan Lee ?

Les deux ! Les deux pour la simple et bonne raison que j’aime les deux. Jacobs est pour moi, l’un des piliers de la bande dessinée belge et pour tout ce qu’il a apporté, on ne peut être qu’admiratif. Pour ce qui est de Stan Lee, c’est aussi un autre pilier de la BD. Certes le genre n’est pas le même mais il a tellement fait et aujourd’hui, la plupart des gens redécouvrent la mythologie des super héros.

Pour toi, une bibliothèque, c’est … ?

En tant que bibliothécaire-documentaliste de formation, une bibliothèque c’est avant-tout mon lieu de travail mais pour le lecteur que je suis, la bibliothèque est le premier réseau social du monde depuis l’Antiquité.

Publicités