Mots-clefs

, , , , , ,

Quatrième de couverture :Jardins initiatiques

Après avoir lu ce livre, vous ne verrez plus jamais les jardins du château de Versailles comme avant.
Qui ne connaît le château de Versailles et ses jardins? Et pourtant. nul n’a décrypte à ce jour les messages initiatiques qui se cachent dans ces jardins.

À travers le jeune héros et son guide Elouane, le lecteur apprend à lire le visible et l’invisible. Il apprend à analyser la symbolique de la statuaire de ces jardins qui se revèlent alors comme une mémoire de pierre, de marbre et de bronze.

Parterres, bosquets, statues et fontaines, pièces d’eau et terrasses, font des jardins de Versailles une véritable base de données artistiques, historiques, politiques, et aussi ésotériques. L’esthétique se confronte à la matière, les mythes et les légendes à l’histoire. Inscrits et donc mémorises dans les jardins, les allégories, les symboles, livrent les intentions du créateur et le sens qu’il veut donner à sa pensée et a son action.

Il faut donc savoir discerner le visible et l’invisible. C’est bien la problématique des jardins du château de Versailles: s’il y a des messages visibles, il y en a aussi d’invisibles. Mises en places volontairement et consciemment par ses créateurs, ce ne sont pas tant les statues elles-mêmes que leurs relations qui contiennent ces messages. Par analogie, on comprend que le symbole et le mythe sont aussi des systèmes de relations.

Dans ces jardins, tout est mythe et symbole, et leur côte énigmatique vient du fait que tout être humain pressent qu’il ya du sens dans l’invisible.
Le lecteur est ainsi progressivement amené a découvrir les secrets de la pierre philosophale. L’auteur nous fait découvrir, sous la forme d’un roman, son parcours initiatique des jardins de Versailles, de ses sculptures et de ses bassins.

Avis :

Montaigne disait « Cultiver son jardin » et pour les initiés, on qu’il faut tailler sa pierre. En cette période printanière, nous sommes nombreux à jardiner, à entretenir nos potagers et puis, l’esprit a bien besoin de se cultiver. Cet ouvrage se présente sous une forme romancée dans les jardins de Versailles entre un jeu de questions-réponses entre un maître et son apprenti.

Cet ouvrage a le mérite de nous faire découvrir Versailles autrement à travers ses jardins. On est loin de penser à l’initiation et c’est la force de l’ouvrage. La  symbolique particulièrement riche des statues du château de Versailles, devient le support de réflexions mythologiques, philosophiques et spirituelles. Les principaux courants ésotéristes sont abordés, avec une emphase toute particulière portée sur l’alchimie.

Ce qui frappe tout d’abord dans cet ouvrage, c’est la qualité de pédagogie: Des notions complexes sont développées avec simplicité et profondeur, et le lecteur se trouve emporté sans difficulté dans les hautes régions de la connaissance spirituelle. Et puis, des clins d’œil « pour initiés » émaillent le texte, comme la métaphore de la chasse, pour désigner la quête initiatique.

Enfin, ces réflexions se trouvent étayées par la grande qualité de l’iconographie (par exemple un Apollon dans la brume réellement empreint d’un mystère évocateur), due aux photographies de Claude-Charles Rozier-Chabert, qui a su saisir l’esprit de ces jardins si riche d’enseignements. Ce travail important de mise en page met bien en correspondance le texte et l’image, et rend la lecture agréable aussi bien à l’œil qu’à l’esprit.

Au final, il s’agit d’un beau livre à s’offrir ou à offrir qu’on soit un initié, un profane ou un simple amateur de beaux jardins !

ERCEAU, Jean. Les jardins initiatiques du château de Versailles. Paris : Thalia, 2006. 323 p. (Patrimoine du monde). ISBN 2-35278-016-0

Publicités