Mots-clefs

, , , , , , ,

Quatrième de couverture :Ordre du Chaos 3 Nostradamus

Paris, 1559. Le médecin-astrologue Nostradamus prophétise à Catherine de Médicis la mort d’Henri II lors d’un tournoi. Aux yeux de tous cette tragédie, laissant le royaume de France désemparé à un moment crucial, serait synonyme de grands malheurs. Nostradamus n’est pas sans savoir qu’il s’agit du régicide parfait, prévu de longue date par une adversaire redoutable, pour une raison bien précise.

Avis :

La bataille du bien contre le mal règne encore et toujours. Dans ce 3ème volet, nous allons à la rencontre du sulfureux Nostradamus qui révèle à Catherine de Médicis, la mort de son fils, le roi Henri II. C’est ainsi que débute cette aventure.

Si la série avait bien décollé avec un premier tome dont le dessin était percutant et un second tome avec un scénario très riche, on se dit que le troisième allait nous conquérir sans le moindre mal. Et puis patatras, les effets voulus sont un peu tombés à l’eau.

Après la folie d’un homme, le complot politique, la magie et les arts divinatoires sont mis à l’honneur dans ce troisième volet. Un peu déçu par les longueurs, par les bavardages voire même une certaine redondance dans le scénario. Peut-être que les auteurs ont voulu surfer sur leur succès ou alors c’est la complexité du sujet qui empêche d’avoir un scénario idéal.

Au sujet du dessin d’Eric Albert, son dessin est un peu trop loin de celui de Corpus Christi. Peut-être que la Renaissance n’est pas son époque favorite, mais son trait et son coup de crayon vaut le détour. Pourtant dans Corpus Christi, je trouvais que le trait avait beaucoup d’audace, autant dans ce tome, on sent un peu de retenu de sa part.

Espérons que pour le 4ème tome, les auteurs arriveront à trouver le juste équilibre.

PEREZ, Damien. RICAUME, Sophie. ALBERT, Eric. Nostradamus. Paris : Delcourt, 2013. 54 p. (L’ordre du chaos ; 3). ISBN 978-2-7560-2481-3

Publicités