Mots-clefs

, , , , , ,

Quatrième de couverture : Temple de Jérusalem

70 après Jésus Christ. Jérusalem est assiégée par l’armée Romaine. Le Second temple, construit lors du retour de captivité des juifs de Babylone en hommage au Temple de Salomon, est détruit. Les reliques sacrées qu’il renferme sont rapatriées vers Rome avant de disparaître.

1504. Âgé de 51 ans, Christophe Colomb effectue son quatrième et dernier voyage vers le Nouveau Monde. Accompagné de son fidèle homme de confiance, Luis de Torres, premier juif à avoir foulé le sol américain, il fait halte en Jamaïque pour une raison aujourd’hui encore tenue secrète.

2013. Tom Sagan est un ancien journaliste d’investigation de tout premier plan, dont la carrière a été brisée par un scandale. Il vit aujourd’hui dans la maison de ses parents, en Floride. Un jour, un homme fait irruption chez lui, arme au poing, et lui montre une photo de sa fille séquestrée. Elle lui sera rendue saine et sauve uniquement si Tom accepte d’obéir à une requête pour le moins étrange : faire exhumer la dépouille de son père, Abiram. C’est le début pour Tom d’une course contre la montre qui va bientôt le mettre sur la piste des secrets de Christophe Colomb et du Temple de Jérusalem.

De Vienne à la Jamaïque, en traversant Prague et la Floride, Steve Berry nous emmène aux quatre coins du monde sur les traces d’énigmes passionnantes, du destin des douze tribus d’Israël à la personnalité secrète de Christophe Colomb en passant par les mystères du Temple de Jérusalem.

Steve Berry est avocat. Il vit aux États-Unis, dans l’État de Géorgie. Le Temple de Jérusalem est son onzième roman publié en France. Traduit dans plus de vingt langues, il a figuré sur la liste des best-sellers dès sa parution aux États-Unis.

Avis :

Sorti, il y a près de 3 semaines, Steve Berry nous livre son onzième roman et il est l’un des meilleurs, si pas le meilleur de la série. On va commencer par le « point négatif » du roman. L’auteur est toujours très bien documenté, les faits historiques sont passionnants et qu’on soit dans le fond de son lit ou de son divan, nous voyageons à travers le monde, MAIS plus on avance, plus j’ai l’impression de retrouver les mêmes codes comme dans Le complot Romanov ou Le code Jefferson. En gros le point négatif serait une menace de stagnation dans l’imaginaire de Steve Berry.

En dehors de ce point, le roman est tout bonnement génial. J’ai découvert une facette de Christophe Colomb que je ne connaissais pas mais chut ! Il ne faut pas tout dévoiler. Lorsqu’on lit ce polar ésotérique, on se dit qu’il a une saveur particulière et en même l’épopée romanesque contemporaine est seulement à l’aube de ses beaux jours.

BERRY, Steve. Le Temple de Jérusalem. Paris : Le Cherche Midi. 624 p. ISBN 978-2-74912-927-3

Publicités