Mots-clefs

, , ,

Quatrième de couverture : le secret

Émilie fut la seule à remarquer que son fils avait dans le regard quelque chose de nouveau, d’indéchiffrable, une lumière impalpable qui lui rappelait ce bonheur intérieur qu’elle-même ressentait lorsqu’elle allait visiter son propre secret. Elle sut que Pierre taisait l’essentiel, mais elle resta silencieuse.

Que s’est-il donc passé dans la vieille vigne abandonnée où l’on a retrouvé Pierre Morin inanimé après deux jours d’absence ? Dans le village, tous s’interrogent, se passionnent, et cherchent à percer à tout prix son secret. Avec ce récit captivant d’un genre tout à fait nouveau, aux frontières du conte philosophique et du roman à suspense, Frédéric Lenoir nous offre une parabole sur les choix et les valeurs essentielles de notre existence.

Avis :

J’ai déjà eu l’occasion de vous parler de Frédéric Lenoir, cet écrivain, philosophe, animateur radio et rédacteur du Monde des religions. Celui nous livre un roman iniatique sur la nature de l’homme et sa cruauté … La cruauté de l’homme envers son prochain et l’indifférence qu’il ressent à ceux qui sont proches de lui mais également son ressenti face à Mère Nature.

Charlton Heston se posait la question dans « La planète des singes » :

Comment se fait-il que l’homme, cet être extraordinaire doué d’intelligence puisse nous envoyer  aussi loin ? Est-ce que l’homme fait-il toujours la guerre à son frère ? Laisse-t-il mourir les enfants de son voisin ?

Maurice Evans qui joue également dans ce film dit à la fin :

L’intelligence des hommes n’a d’égal que leur cruauté !

Il est inutile de vous le décrire plus mais il faut savoir que ce roman est d’une fraîcheur sans égale qui permet aux initiés, aux croyants et à tout à chacun d’interpréter ce petit texte très facile à lire, d’où son intérêt !

LENOIR, Frédéric. Le secret. Paris, Librairie Générale française : 2003. 156 p. ISBN 978-2-25315-522-5

Publicités