Mots-clefs

, , , ,

Quatrième de couvertureMozart2

D’abord une symphonie, puis une sérénade… Mozart ne cesse de composer, comme si son existence en dépendait. Et cette liberté déplaît profondément à son employeur, le prince-archevêque de Salzbourg, qui ne supporte que l’obéissance. Le jeune musicien rebelle décide alors de s’évader en s’installant à Vienne, où il va rencontrer la femme de sa vie, Constance Weber.

De son côté, Thamos, le fidèle compagnon de l’artiste, tente de former une Loge capable de transmettre les rites maçonniques à son protégé. Ce n’est pas sans danger, car le pouvoir en place apprécie peu ce qu’il prend pour les prémices d’une révolution. Mais Mozart ne renonce jamais et devient apprenti franc-maçon à vingt-huit ans. La Lumière est enfin en lui…

Avis

Le second tome du divin Mozart de Christian Jacq et on peut dire qu’on reste sur la même ligne directrice du tome précédent. Le style journal rend quelque peu la lecture fastidieuse et au milieu de l’ouvrage, on retrouve quelques longueurs qui peuvent vous pousser à l’abandon de la lecture, malgré l’évolution de l’initiation de Mozart à la franc-maçonnerie …

JACQ, Christian. Mozart : Le fils de la lumière. Paris : Xo éditions, 2005. 382 p. (Mozart ; 2). ISBN 2-84563-271-1

Publicités