Mots-clefs

, , , , ,

Quatrième de couvertureLes Dieux d'Atlantis

Océan atlantique, 9 000 ans av. J.-C. L’île légendaire de l’Atlantide est engloutie à jamais par les flots. Les prêtres fuient pour sauver leur vie. Mais où les Atlantes réussissent-ils à cacher leurs plus grands trésors ? Allemagne, 1er mai 1945. Au cœur du Berlin ravagé par la guerre, les trésors archéologiques cachés par les nazis disparaissent. Mer noire, de nos jours. Jack Howard découvre un ancien fragment d’écriture dans les ruines d’une citadelle de l’Atlantide. Et s’il existait une nouvelle version terrifiante des Atlantes, des prêtres des ténèbres ? Le Reich aurait-il dissimulé des traces du mal qu’un acte funeste pourrait libérer à tout moment ? La terrible quête commence…   Océan atlantique, 9 000 ans av. J.-C. L’île légendaire de l’Atlantide est engloutie à jamais par les flots. Les prêtres fuient pour sauver leur vie. Mais où les Atlantes réussissent-ils à cacher leurs plus grands trésors ? Allemagne, 1er mai 1945. Au cœur du Berlin ravagé par la guerre, les trésors archéologiques cachés par les nazis disparaissent. Mer noire, de nos jours. Jack Howard découvre un ancien fragment d’écriture dans les ruines d’une citadelle de l’Atlantide. Et s’il existait une nouvelle version terrifiante des Atlantes, des prêtres des ténèbres ? Le Reich aurait-il dissimulé des traces du mal qu’un acte funeste pourrait libérer à tout moment ? La terrible quête commence …

Avis

Dans cette suite d’Atlantis, on peu dire qu’on prend les mêmes et on recommence ! La recette reste inchangée …

Les découvertes sont légions. Mais cette aventure a un goût particulier. Celui des souvenirs encore vifs de la dernière expédition, durant laquelle plusieurs de leurs amis ont trouvé la mort face aux pirates. C’est également l’occasion de régler les comptes laissés en suspens durant leurs derniers voyages. La fin des fouilles de Troie avec le professeur Hiebermeyer, la fouille du bunker aux trésors venimeux découvert dans la forêt allemande et la fin du contentieux avec la mafia afghane croisée deux ans plus tôt.

Le héros, Jack Howard, entraîne encore une fois le lecteur dans des contrées lointaines, à la recherche de trésors perdus de l’humanité. Mais derrière l’aspect purement scientifique de la recherche archéologique, il ne faut pas oublier qu’il y à l’Histoire des hommes. Celle qui s’est écrite dans la sueur et le sang. Celle qui est à tout jamais gravée dans les objets, dans le sol, et dont les souvenirs percent parfois jusqu’à nous, à travers l’inconscient. C’est un peu ça que l’on trouve dans ce roman. Des réminiscences du passé. Des liens entre l’histoire antique, la religion, l’histoire contemporaine.

Certes, parfois, les raccourcis sont un peu rapides et Jack Howard semble être un surhomme. Il arrive à assembler des éléments complètement disparates pour en tirer une histoire. Bon, en même temps, c’est un roman. Mais s’il avait une faiblesse, ce serait celle-ci.

GIBBINS, David. Les dieux d’Atlantis. Paris : les Escales, 2012. 493 p. ISBN 978-2-36569-003-4

Publicités