Le dernier testament

Quatrième de couv’ :Testament

Judée, en 70 après J-C : Yehoshua Ben Yossef, dit Jésus, enterre son testament. Fairbanks, de nos jours : des scientifiques sont massacrés dans un laboratoire clandestin. Parmi les victimes, deux prix Nobel de médecine, un agent du FBI et un cobaye humain dont l’autopsie révèle qu’il était déjà mort. Bientôt des créatures monstrueuses se mettent à rôder autour de la ville… Le FBI, affolé, appelle Nathan Love, profiler de génie…

Avis :

Ce roman de Philip Le Roy a le mérite de commencer assez rapidement. Bien qu’il faut du temps au lecteur pour rencontrer tous les personnages. Si le début de l’action se situe dans l’antique Israël, nous arrivons assez vite à notre époque contemporaine qui se veut être un monde où les complotset les meurtres les plus mystérieux sont monnaies courantes.

Le héros de Philip Le Roy est un ex-profiler du FBI, Nathan Love qui mène l’enquête d’une façon haletante. Au sujet du héros, comment le décrire … Si vous connaissez le personnage David Rossi (Joe Mantegna dans Esprits Criminels) c’est un peu le même genre, vous l’associez à un maître zen, pro du cassage de gueule de méchants en tout genre et vous obtenez Nathan Love. C’est un peu réducteur comme description, mais nous sommes dans une espèce de héros américanisé vu par un auteur français.

Au sujet de l’histoire, on retrouve tous les archétypes du thriller ésotériques qu’on a exploré des dizaines de fois. On retrouve par exemple :

  • Un Jésus-Christ qui n’a pas fini au clou … (Ok, c’est un humour douteux) ;
  • Un très grand secret qui est caché par l’Eglise et pour lequel, elle est prête à tuer ;
  • Pour protéger ce fameux secret, nous avons des hommes d’église surentraînés qui renvoient les agents de la CIA, du KGB ou du MOSSAD à leurs études.

Je vous le concède volontiers que cela ressemble a un mauvais roman qu’on lit sur une plage pour ne pas être aveuglé par le soleil. C’est juste, ce n’est pas du Shakespeare et ce volume de 600 pages a le mérite d’avoir un dénouement est original.

LE ROY, Philip. Le dernier testament. Paris : Points, 2006. 614 p. ISBN 2-02-084920-8

5 réflexions sur “Le dernier testament

  1. Ping : La Porte du Messie | Littérature maçonnique

  2. Ping : Paroles d’auteur : Philip Le Roy | Littérature maçonnique

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.