Mots-clefs

, , , , , ,

Quatrième de couverture

Desmond a rejoint les rangs des Assassins. A leurs côtés, il se lance dans la quête d’un mystérieux artéfact aux pouvoirs effrayants.

Pour le retrouver, il doit notamment revivre le passé de son ancêtre romain, Aquilus.

Traqué par les Templiers, confronté à une trahison au sein de son propre camp, Desmond va découvrir que se replonger dans le passé a un qui dépasse tout ce qu’il a pu imaginer.

Avis

Cette suite du volume 1 commence après l’évasion de Desmond. Il rejoint malgré lui le camp des Assassins pour lutter contre les Templiers. Dans un temps, il doit faire face au Patient 16, jaloux de de son ascendance.

Dans ce volume, nous allons encore plus loin que l’époque des Croisades où les gamers ont connu le célèbre Altair. Desmond se doit de repartir dans l’Animus alors que ces alliés vont le conduire dans un nouveau refuge. Celui-ci va à la rencontre de son lointain ancêtre, Aquilus, un soldat romain. A travers l’Animus, Desmond découvre que son ancêtre a été trahi et pour éviter que la trahison se répète, il découvre l’étrange coïncidence qui existe entre les Aigles et les Vautours … Je ne vais pas en dire plus pour le moment.

Alors que les Assassins arrivent enfin à Monterrigioni, Desmond se rend compte que les séances répétées dans l’Animus sont en train de l’affecter durablement. Il risque à terme de se transformer en « quelqu’un d’autre », mélange des identités et personnalités des ancêtres dont il a exploré le passé.

Mais même s’il doit y laisser son âme, il devra très vite retourner dans l’Animus. L’enjeu est colossal : découvrir où est caché un puissant artefact dérobé à sa famille durant l’Antiquité.

CORBEYRAN. DEFALI, Djillali. Assassin’s Creed, tome 2 : Aquilus. Paris : les Deux royaumes, 2010. 48 p. ISBN 978-2-918771-01-2

Publicités