La Quinzaine Internationale est organisée par les Associations Internationales et par l’Université Internationale. Celle-ci se compose de plusieurs universités nationales adhérentes et de leurs professeurs.

Les cours et les conférences sont dispensés du matin dans la tranche horaire 9-12h. La participation aux cours et conférences est publique et gratuite. Les réunions plénières ont lieu l’après-midi.

Il est donné environ une centaine de leçons, de lectures et des conférences relatives à un ordre de questions, par plusieurs maîtres de différentes nationalités (belge, française, espagnole, etc.).

Le programme est orienté principalement vers tout ce qui touche à l’organisation internationale et au rôle dévolu à l’intelligence dans les problèmes de la reconstruction. Les grandes collections déjà constituées au Palais Mondial seront utilisées comme éléments de démonstration et les ressources qu’elles offrent pour les études seront mises en lumière. – Un lien méthodique rattachera les leçons les unes aux autres ; les plus spécialisées d’entre elles seront présentées comme des exemples à l’appui d’idées plus générales. – Les réunions plénières des Congrès seront publiques. Une séance sera consacrée aux communications écrites ; des débats seront organisés pour les étudiants et les auditeurs ; une séance de clôture résumera la portée de la Quinzaine et les vœux des participants. Des « Journées » concentreront conférences, visites et réunions relatives à un même sujet – Des salles nouvelles ont été ouvertes dans le Musée International. La QI est un lieu de temps libre rendez-vous intellectuel ; d’autres éléments, dus aux circonstances et à des collaborations spontanées la complèteront.

Une préoccupation particulière de Paul Otlet en 1926 était l’idée de tenir un autre Quinzaine Internationale en 1927 au Palais Mondial –  Mundaneum. Peut-être, il a espéré ranimer l’intérêt qui avait salué cette entreprise sur son apparition en 1920, et s’accrocher de nouveau sur  l’appui perdu entre 1924 et 1927. Des conférences de l’IIB, l’UAI et l’université internationale ont été programmées pour la période entre le 17 et le 30 juillet 1927.

Les séries de conférences et de la session de l’université ont été beaucoup réduites, cependant, la Quinzaine n’a produit rien de neuf pour n’importe lequel de ces trois organismes. Les discussions et les résolutions étaient semblables à celles des conférences précédentes, sauf que la répétition et l’évidence entourant les participants, doivent les avoir incités à trouver cela plutôt creux.

En effet, il y avait quelque chose de  réitérée au sujet de l’entreprise et elle a marqué la dernière session de l’université internationale d’Otlet et la fin de l’UAI, qui n’a tenu aucune autre conférence internationale. Otlet a continué à éditer de temps en temps au nom de l’UAI, des réunions des représentants des associations avec des bureaux au Mundaneum se sont poursuivies pour être tenues, et Otlet a persisté en essayant de maintenir le Mundaneum, qui avait commencé comme centre international de l’UAI, jusqu’à sa mort.

Publicités