Mots-clefs

, , , , , , , , ,

Quatrième de couverture

Dans l’Angleterre du XIIe siècle ravagée par la guerre et la famine, des êtres luttent pour s’assurer le pouvoir, la gloire, la sainteté, l’amour, ou simplement de quoi survivre. Les batailles sont féroces, les hasards prodigieux, la nature cruelle. Les fresques se peignent à coups d’épée, les destins se taillent à coups de hache et les cathédrales se bâtissent à coups de miracles … et de saintes ruses.

La haine règne, mais l’amour aussi, malmené constamment, blessé parfois, mais vainqueur enfin quand un Dieu, à la vérité souvent trop distrait, consent à se laisser toucher par la foi des hommes.

Avis

Le roman culte de Ken Follett nous plonge dans l’Angleterre du 12ème siècle. On peut dire qu’il s’agit de l’une des plus grandes épopées littéraires des 30 dernières années. Les Piliers de la Terre se situent à une époque où le monde n’était que sang et acier, sueur et larmes, passion et trahison.

Au cours des 1.100 pages, on s’attache à certains personnages, on en déteste d’autres mais on ne peut que respecter que les personnages. Bref c’est à roman lire et même à vivre, car nous allons à la rencontre des bâtisseurs de cathédrales, des chevaliers, de la relation entre l’homme et le pouvoir (divin).

FOLLETT, Ken. Les piliers de la terre. Paris : Librairie générale française, 2007. 1055 p. ISBN 978-2-253-12344-6

Publicités