Étiquettes

, , , , ,

Quatrième de couverture

Cet ouvrage est un livre d’histoire et traite d’un aspect particulier de la capitale belge. La ville de Bruxelles passe, à tort, pour une « cité mystérieuse ». Cette réputation usurpée mais rémunératrice est due à divers auteurs contemporains dont la source, en 1854, est le prolifique et fantasque Cordier, mille fois plagié depuis lors.

Notre Grand Place est prétendue « alchimique ». Le palais de Charles de Lorraine, au Coudenberg, est qualifié d’ « alchimico-maçonnique ». Le Parc de Bruxelles ou Parc Royal passe pour « maçonnique ». Le gouverneur Charles de Lorraine lui-même est abusivement qualifié de « franc-maçon ». Sa loge « ultra secrète » Saint Charles, chuchote-t-on, se réunissait…dans la chapelle royale ! Le gigantesque Palais de Justice de Bruxelles serait lui aussi maçonnique, et son célèbre architecte Joseph Poelaert passe pour franc-maçon.

Purs mythes et légendes que tout cela.

L’auteur de « Bruxelles maçonnique » démontre, à la fois par une argumentation serrée, des illustrations probantes et des documents souvent inédits, que les éléments constitutifs de ces pseudo mystères ne sont qu’imaginaires, inconsistants et affabulatoires.

Il existe néanmoins d’authentiques symboles maçonniques qui jalonnent la capitale de l’Europe. Il faut savoir les décrypter, comme ceux du château royal de Laeken. Comme ceux du Sénat et du Parlement ; l’ouvrage de Jean van Win nous en révèle le sens caché, avec précision.

VAN WIN, Jean. Bruxelles maçonnique : Faux mystères et vrais symboles. Bruxelles : Télélivre, 2012. ISBN 978-2-9303-3109-6

Advertisements