Mots-clefs

, , , , , , ,

Quatrième de couverture

Paris, 1355. Un homme est brûlé vif en place publique. Nicolas Flamel assiste à l’exécution : l’horreur ne fait que commencer car celui qui deviendra un célèbre alchimiste est sur le point de plonger dans les terribles révélations d’un livre interdit. Paris, 2007. Le commissaire franc-maçon Antoine Marcas découvre deux crimes rituels commis par l’un des siens, baptisé le  » Frère de Sang « . Un indice le met rapidement sur la piste d’un secret séculaire, entourant le mystère de l’or pur. De Paris à New York, une course contre la montre s’engage alors entre le serial killer et le policier, autour de deux lieux hautement symboliques, la statue de la Liberté et la tour Eiffel …

Avis

Après Le rituel de l’ombre et la Conjuration Casanova, Antoine Marcas repart à l’aventure dans Le Frère de Sang. On retrouve la même « magie » que dans les 2 premiers opus. Un style clair et percutant, un suspens à vous couper le souffle (dur de rester totalement objectif). Ce roman prend les ingrédients essentiels, deux histoires pour le prix d’une, des chapitres brefs, donc grande rapidité de lecture. La documentation est comme toujours irréprochable. On pourrait même employer le terme de chasse au trésor entre l’Europe et l’Amérique avec un Marcas très en forme qui ne sera pas au bout de ses peines lorsqu’il aura à faire à son Frère de Sang.

Publicités