Étiquettes

, , ,

Être maçon20081008illustre

Bien qu’on entend de plus en plus souvent qu’il existe plus de maçons sans loge, que de loge sans maçon,  être franc-maçon, n’est pas le résultat d’une auto-proclamation, mais plutôt la reconnaissance d’autres maçons. A titre d’exemple, pour la loge du Grand Orient de Belgique (GOB), l’initiation est réservée aux hommes âgés d’au moins 21 ans.

Pour devenir maçon, il y a 3 façons de procéder :

  •  Le profane ne connaît personne au sein de du GOB, mais celui est intéressé. Il lui suffit de prendre contact et après discussion, le profane sera initié aux rites maçonniques.
  • Le profane connaît un ou plusieurs maçons et il peut directement s’adresser à eux. L’un de ces maçons le parraine au cours de son initiation.
  • Un maçon peut apprécier les qualités d’une personne car celle-ci sont employées à faire progresser sa communauté.

Principes

Avant de débuter son initiation, le profane soit savoir que la franc-maçonnerie a pour principe le libre-arbitre

Ce travail se déroule à huis clos et s’organise selon des rites, des rituels, des traditions et des secrets ; il s’articule autour de symboles, de méthodes et de principes tels celui du libre examen ; il permet l’étude des sujets les plus divers, à commencer par la connaissance de soi-même et la reconnaissance de l’Autre. La connaissance de soi et le souci de la place de l’Homme dans la cité sont les deux aspects antiques de notre quête de Sagesse. Ce travail s’exécute dans un espace et un temps symboliquement différent, un espace et un temps dont la nature cyclique permet d’épingler les invariances, de tamiser ce qui demeure quant tout aurait changé, Il doit conduire au perfectionnement de l’initié et devrait permettre de tendre à l’amélioration de l’Humanité.

Publicités